Émissions Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Azur matin

6min

« Installer des personnes pauvres dans des quartiers résidentiels ce n’est pas leur rendre service »

Par le mardi 4 octobre 2016
Podcasts : RSS
Dominique Estrosi Sassone
Dominique Estrosi Sassone © Radio France - Sébastien Germain

A partir de ce mardi le projet de loi Egalité et Citoyenneté arrive au sénat. Il sera questions des logements sociaux. François Hollande veut faire passer les quotas de logements sociaux pour les villes à 25%. Le sénat est contre.

Dominique Estrosi Sassone est sénatrice et rapporteur de la commission sur cette loi. Elle était notre invitée ce mardi à 7h50.

« On ne peut pas imposer des quotas sociaux »

Manuel Valls souhaite imposer des quotas de logements sociaux. Il veut "obliger les villes aisées à réserver au moins 25"% de leur parc social aux ménages les plus modestes". C’est impossible selon Dominique Estrosi Sassone : « Nous avons voulu montrer que l'on ne peut pas imposer des quotas sociaux. Il y a des maires qui n’ont pas la place pour construire des logements sociaux. Installer des personnes plus pauvres dans des quartiers résidentiels ce n’est pas leur rendre service. »

La situation à Nice et dans les Alpes-Maritimes

A Nice il y a beaucoup de demandes de logements sociaux.70% de la population (350.000 habitants) serait éligible à un logement social et pourtant il y a seulement 22.800 logements HLM - soit seulement 12% de son parc. Dominique Estrosi Sassone défend la politique niçoise : « Nice n’est pas considérée comme un mauvais élève car nous faisons des efforts. Il faut que le gouvernement prenne en compte ces efforts. Il y a des familles qui galèrent pour trouver un logement. Ce qui est vrai c’est qu’il n’y a pas assez de logements. »