Replay du mardi 29 septembre 2020

Coronavirus : 12.000 emplois touchés après les pertes du Palais des Festivals de Cannes

- Mis à jour le

Le maire de Cannes invité de France Bleu Azur Matin ce mardi révèle l'ampleur de la catastrophe économique d'une année COVID pour le mastodonte de l’événementiel.

David Lisnard, le maire de Cannes, invité de France Bleu Azur
David Lisnard, le maire de Cannes, invité de France Bleu Azur © Radio France - Sarango

Le palais des festivals n'a jamais connu telle situation. Deuxième chiffre d'affaire dans l’événementiel en France derrière Paris, il a enregistré 90% de pertes en 2020. Ses salariés ont été placés au chômage technique une bonne partie du confinement avant de reprendre progressivement. Et la situation dans le secteur ne s'est pas améliorée.

"Les retombées économiques, les effets directs et indirects du Palais des Festivals fermé c'est 800 millions d'euros" 

Le maire de Cannes affirme que la France est surendettée et qu'il est donc indispensable de ne pas relancer le pays via "de la perfusion d'argent public". David Lisnard déplore que l'on déclenche des plans de relance simultanément à de nouvelles mesures Covid, c'est contre-productif ajoute la maire de Cannes. 

"On est en train de créer beaucoup de chômage et on aura beaucoup de précarité cet hiver"

Quelles mesures propose David Lisnard ? 

Il faut mieux traiter la maladie et recentrer l'action de prévention auprès des publics fragiles explique le maire de Cannes. "Quel scandale que les EHPAD n'aient pas été mieux suivis par les autorités sanitaires !" s'indigne David Lisnard. Les autres mesures proposées par David Lisnard 

  • Doter mieux l’hôpital 
  • Faire confiance à la médecine de ville 
  • Hiérarchiser les tests 
  • Mieux assurer le contact - tracing des cas

Les mesures économiques 

"Il faudra relancer un tourisme de proximité" demande le maire de Cannes. Et relancer une activité événementielle. 

"Aujourd’hui on interdit des événements en fonction de jauge, c'est absurde, on ne tient pas compte de l'espace autour. Aujourd'hui vous avez plus de risque d’être contaminé à la supérette qu'au palais des congrès. On ouvre en France des parapluies sans logique" 

Mots clés: