Replay du lundi 27 janvier 2020

Un député LAREM des Alpes-Maritimes lance un pacte "cohabitation Homme/Animal"

- Mis à jour le

Le député Larem des Alpes-Maritimes lance un pacte pour une meilleure cohabitation "Homme/Animal" à destination des candidats aux municipales. 20 mesures pour prendre un peu plus en considération la condition animale.

Les français friands de leurs animaux de compagnie
Les français friands de leurs animaux de compagnie © Radio France - Corinne FUGLER

Un pacte appelé "Homme et animal une vie commune". Ça peut paraître étonnant. C'est pourtant très sérieux. Ce sont 20 propositions adressés aux maires avant les municipales et alors que près de six français sur dix sont prêts à voter pour un candidat engagé dans la protection animale. 20 propositions pour favoriser notre cohabitation avec les animaux. Le texte a été rédigé par Loic Dombreval député LAREM des Alpes-Maritimes, président du groupe d'étude parlementaire "condition animale" et docteur vétérinaire. 

"L'important c'est que le sujet de l'animal devienne un sujet de politique municipale" Loic Dombreval député LAREM des Alpes-Maritimes

_Parmi les 20 mesures, la première partie du pacte vise à limiter les animaux nuisibles, la prolifération de rats par exemple. Ou encore de pigeons avec l'installation de pigeonnier pour limiter leur reproduction.  Les dernières mesures du pacte concernent les animaux de compagnie. L'objectif là c'est de mieux les accueillir et les accompagner. Créer par exemple des structures pour les garder temporairement lorsque leurs propriétaires sont hospitalisés. Développer un budget pour aider ceux qui sont en difficulté financière à prendre soin de leur chien chat hamster ou autre rongeur. Et puis cette proposition également : la création d'un cimetière animalier municipal il en existe déjà un dans les Alpes-Maritimes, à Cagnes-sur-Mer. Loic Dombreval résume "Il y a de nombreuses mesures qui sont aujourd'hui inappliquées dans les communes. Le fait de favoriser l’accueil et la présence d'animaux notamment des personnes âgées dans les services municipaux ou lieux publics n'existe pas par exemple à Vence, alors qu'on peut le mettre en oeuvre."_

Le député espère aussi une transition "vers l’interdiction des cirques et parcs animaliers" en France. 

Mots clés: