Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Berry

Du lundi au vendredi à 7h46

Jacqueline Gourault passe ce jeudi dans l'Indre
Jacqueline Gourault passe ce jeudi dans l'Indre © Radio France - Etienne Escuer

Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, en visite dans l'Indre ce jeudi

Diffusion du jeudi 29 novembre 2018 Durée : 8min

Jacqueline Gourault passe ce jeudi dans l'Indre, à la rencontre notamment des défenseurs de la maternité du Blanc. Elle participe aussi à un forum d'attractivité du territoire organisé par le conseil départemental de l'Indre.

Elle avait annulé deux fois sa venue, la troisième tentative est la bonne. Jacqueline Gourault est dans l'Indre ce jeudi. Elle va d'abord visiter l'espace santé de Levroux,  puis les locaux de "Boutiquarts", un collectif d'artisans et de producteurs locaux.  Direction ensuite Montierchaume pour visiter les nouveaux locaux de l'Etat major du SDIS, le service départemental d'incendie et de secours.  Ce sera sans doute un peu moins chaleureux à Déols vers 18h15 où la ministre doit s'entretenir avec le comité de soutien de la maternité du Blanc.  "Je vais leur dire ce que tout le monde sait, la situation de la maternité du Blanc était un sujet, les accouchements étaient suspendus depuis le mois de juin à cause du manque d'obstétriciens. Elle a été fermée pour des raisons de sécurité. Je vais aussi écouter ce que disent ceux qui veulent me rencontrer. Ils vont surement m'expliquer leur mécontentement." Un entretien d'ailleurs qui se fera loin des micros et des caméras, la presse est priée de passer son chemin.  Et puis juste après, vers 19 heures, Jacqueline Gourault ira au centre nationale de tir sportif de la Martinerie où se tiendra un forum d'attractivité du territoire organisé par le conseil départemental.

Le problème démographique, de vieillissement de la population est un vrai problème pour l'Indre

Pour Jacqueline Gourault, "le premier nerf de la guerre, c'est le travail. Cela ne suffit pas, les couples modernes quand ils veulent venir dans un département regardent si il y a des écoles, des équipements médicaux, mais c'est l'emploi qui est la base de tout."