Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Berry

Du lundi au vendredi à 7h43

La commune de Pellevoisin, à la recherche d'un médecin pour sa maison de santé (photo d'archives)
La commune de Pellevoisin, à la recherche d'un médecin pour sa maison de santé (photo d'archives) © Radio France - Sarah Tuchscherer

Eric Chevée, président du CESER Centre-Val-de-Loire

Diffusion du lundi 25 février 2019 Durée : 6min

Le CESER Centre-Val-de-Loire présente ce lundi les conclusions d'une enquête qu'elle a menée sur l'accès aux soins et la démographie médicale. Son président répond à France Bleu Berry.

Le CESER Centre-Val-de-Loire, Conseil économique, social, environnemental régional, présente ce lundi les conclusions d'une enquête sur l'accès aux soins, une enquête menée après saisine de la CGT qui avait rassemblé 60.000 signatures. En huit mois, rapporte le président du Conseil, Eric Chevée, cinquante personnalités ont été auditionnées et une dizaine de sites ont été visités. 

Les conclusions du CESER sont sans appel : le Centre-Val-de-Loire est la pire région en termes de démographie médicale. Son président, Eric Chevée, en appelle donc à l'Etat : "Nous demandons à avoir un traitement particulier pour rattraper cette démographie médicale parce qu'il y a une question d'égalité des citoyens devant l'accès à la santé qui n'est pas respectée dans notre région". 

Parmi les préconisations avancées par le Conseil figure la révision du plan de santé régionale, "il doit correspondre au schéma de cohérence territoriale du conseil régional" explique Eric Chevée. Le CESER demande aussi que la tarification à l'acte, unique jusqu'à présent, soit différenciée afin de corriger les inégalités entre territoires. Enfin l'instance régionale plaide pour un conventionnement différencié : "Nous ne sommes pas pour imposer aux médecins d'aller ici ou là, nous pensons que la liberté d'installation doit perdurer dans notre pays. Mais il serait logique d'imaginer une différenciation du conventionnement selon que l'on est dans une zone en carence ou pas".