Replay du lundi 19 avril 2021

Gilbert Mazaud, fondateur du centre d'engraissement de Saint-Martial-le-Vieux

Les ennuis continuent pour le centre d'engraissement de Saint-Martial-le-Vieux. Après avoir été freiné à ses débuts par un incendie et une forte opposition des associations animalistes, la ferme est aujourd'hui en déficit. Un problème principalement lié au faible prix de la viande.

Le centre d'engraissement de Saint-Martial-le-Vieux peine à trouver son modèle économique.
Le centre d'engraissement de Saint-Martial-le-Vieux peine à trouver son modèle économique. © Radio France - Camille André

Le centre d'engraissement de Saint-Martial-le-Vieux peine à trouver son modèle économique. Cette structure a été créée en 2016 par une cinquantaine d'éleveurs qui souhaitaient engraisser leurs bovins en Creuse. Le site peut accueillir environ 800 broutards. 

Les dimensions de cette ferme avaient provoqué une forte opposition des associations animalistes à ses débuts. Le site a aussi essuyé un incendie. Aujourd'hui le faible prix de la viande ne lui permet pas d'atteindre l'équilibre financier. Gilbert Mazaud, fondateur du site, éleveur à Clairavaux et président du marché au cadran d'Ussel revient sur les défis qui restent à relever et sur les pistes envisagées.

Mots clés: