Replay du jeudi 8 avril 2021

Pascaline Bon, AESH à Guéret et adhérente du Snu-Ipp de la Creuse

Appel à la grève dans l’éducation nationale ce jeudi, pour les droits des AESH, les assistants des élèves en situation de handicap. La plupart sont en CDD, payés moins de 800 par mois. Ce quinquennat devait être celui de l’école inclusive, mais eux se sentent laissés pour compte.

L'éducation nationale emploie plus de 100 000 AESH.
L'éducation nationale emploie plus de 100 000 AESH. © Maxppp - Jean-Marc Loos

Trop, c'est trop ! L'intersyndicale des personnels de l'Education Nationale demande au Ministère de rouvrir les négociations sur les conditions de travail des AESH, les assistants des élèves en situation de handicap. Ils sont près de 110 000 en France, souvent en CDD, gagnant généralement moins de 800 euros par mois.  

Mal formés, mal payés, leurs conditions de travail sont précaires. Un comble pour les syndicats, alors que le Ministère de l'Education Nationale joue depuis le début du quinquennat la carte de "l'école inclusive."  

Depuis plusieurs mois, les AESH, qui s'occupaient auparavant d'un élève chacun, ont été regroupés en PIAL, des Pôles Inclusifs d'Accompagnement Localisé, censées mieux répartir les élèves entre les accompagnants disponibles, parfois obligés de jongler entre plusieurs établissements.

Mots clés: