Replay du vendredi 23 octobre 2020

Virginie Darpheuille, la préfète de la Creuse

- Mis à jour le

La Creuse n'est pas concernée par le couvre-feu, mais la situation sanitaire se dégrade chez nous aussi : on enregistre une quarantaine de nouvelles contaminations chaque jour.

Virginie Darpheuille, la préfète de la Creuse
Virginie Darpheuille, la préfète de la Creuse © Radio France - Sophie Peretti

Un peu plus de la moitié des départements français sont désormais concernés par le couvre-feu à 21h et la fermeture des bars. La situation est grave, a martelé hier le premier ministre Jean Castex. Ces dernières 24 heures, on a enregistré plus 40 000 nouveaux cas de contaminations, un niveau jamais vu. Si l'épidémie n'est pas jugulée, le gouvernement envisagera des mesures encore plus dures. 

Pour l'instant, le couvre-feu ne s'applique pas en Creuse, mais la situation se dégrade, confirme la préfète de la Creuse, Virginie Darpheuille : au cours du mois de septembre, on enregistrait entre trois et cinq nouvelles contaminations quotidiennes, au début du mois d'octobre nous étions à une dizaine par jour et aujourd'hui nous sommes autour de 38-40 nouveaux cas quotidiens.

Mots clés: