Replay du mercredi 3 janvier 2018

Yann Augras, délégué CGT chez GMS, usine devenue LSI

- Mis à jour le
-

Il est l'un de ceux qu'on a vu et entendu partout en 2017 pour défendre ses collègues devant les cameras et les micros de la France entière. L'usine GM et S, premier dossier social de l'ère Macron, symbole d'un made in France qui se casse la figure avec des constructeurs Renault et PSA qui lui tournent le dos. Il y a eu des occupations d'usine, des menaces de tout faire sauter, des manifestations à Paris et aux portes d'autres usines automobiles, mais au final, deux tiers des salariés ont perdu leur emploi. Que reste-t-il de cette lutte ? Quel avenir aujourd'hui pour le site de La Souterraine ? On fait le point avec l'un des 120 salariés qui ont été gardés.

Mots clés: