Replay du lundi 25 février 2019

Francis Ginsbourger à la découverte de son histoire familiale dans le maquis du Vercors

- Mis à jour le

La famille de Francis Ginsbourger s'est réfugiée à Saint-Martin en Vercors pendant la Seconde Guerre Mondiale pour fuir les nazis. A la recherche de la vérité, il a mené une enquête de plusieurs années qui a donné le livre "Le Vercors oublié, la résistance des habitants de Saint-Martin".

Économiste spécialisé dans les relations professionnelles, Francis Ginsbourger s'est intéressé à l'histoire du maquis du Vercors.
Économiste spécialisé dans les relations professionnelles, Francis Ginsbourger s'est intéressé à l'histoire du maquis du Vercors. © Radio France - A.W.

C'est l'histoire d'un périple familial qui se confond avec les heures glorieuses de la résistance. La famille Ginsbourger quitte Nancy en 1939, sentant venir l'ostracisme et la persécution des juifs. Après quelques étapes aux quatre coins de la France, Aimé, son épouse et ses enfants se fixent à Valence. En 1943, probablement à la suite d'une dénonciation, ils partent se réfugier à Saint-Martin en Vercors, haut lieu de la résistance,  où ils pourront se cacher dans l'attente de jours meilleurs.

A la recherche de la vérité sur son histoire familiale, Francis Ginsbourger nous livre un travail de premier plan sur le maquis du Vercors. A l'aide de documents inédits et exceptionnels, il décrit la vie et l'organisation de la résistance dans cette partie de la Drôme. Pour France Bleu Drôme Ardèche, il raconte comment il en est venu à écrire ce livre. "Le Vercors oublié, la résistance des habitants de Saint-Martin (1942-1945)" est publié aux éditions de l'Atelier.

Mots clés: