Émissions Toutes les émissions

L'invité de 7h45 de France Bleu Lorraine

Du lundi au vendredi à 7h45

5min

Double meurtre de Montigny les Metz : "29 ans c'est un calvaire pour les familles"

Par le lundi 28 septembre 2015
Podcasts : iTunes RSS
Dominique Rondu, avocat de la famille Beckrich
Dominique Rondu, avocat de la famille Beckrich © Radio France - Sophie Peretti

Le double meurtre de Montigny les Metz n'a toujours pas d'épilogue judiciaire . Après l'acquittement de Patrick Dils, c'est Francis Heaulme qui est accusé. Un troisième homme, Henri Leclaire est mis en examen. Un cinquième procès aura lieu, probablement en 2016.

Il y a 29 ans à Montigny les Metz, le 28 septembre 1986, on découvrait le corps de 2 enfants massacrés à coups de pierre le long des voies de chemin de fer. L'avocat Dominique Rondu, avait dès le début été chargé du dossier par les familles des victimes.

A l’époque, il y avait un vent de panique

"Les familles étaient ravagées c’était terrible d’autant qu’à l’époque on recherchait encore le coupable. La police était sous pression. La population avait peur. Dans tout ce quartier de Montigny les Metz on pensait que l’assassin pourrait encore continuer. Il y avait un vent de panique"

Un yoyo émotionnel pour les familles

Après 4 procès, un acquittement et un non lieu, aucun coupable n'a été désigné par la justice.

" Pour les familles, c’est terrible. L’acquittement de Patrick Dils a été un bouleversement. Pendant des années, on leur avait dit qu’il était coupable, et là il était acquitté. La maman d’un des enfants m’avait dit : Allez trouver les jurés et demandez leur de me rendre mon fils".

Un cinquième procès aura lieu probablement en 2016. Ces multiples procès et toutes ces années ont été difficiles pour les familles.

"Ils sont fatigués depuis un long moment. A la limité, ils voudraient bien ne plus en entendre parler. Il ne se passe pas quelques mois sans que l’ont parle de cette affaire, avec des rebondissements. C’est chaque fois un calvaire pour les familles"

Francis Heaulme sera à nouveau sur le banc des accusés, mais la justice n'a pas encore tranché pour savoir si Henri Leclaire serait à ses cotés.