Émissions Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Matin 8h10

Du lundi au vendredi à 8h10

5min

La gare de Vandières, une "évidence" pour la Fnaut Lorraine

le mardi 3 novembre 2015
Podcasts : iTunes RSS
La gare de Louvigny, "perdue au milieu des champs" selon la Fnaut
La gare de Louvigny, "perdue au milieu des champs" selon la Fnaut - Ketounette

A l'approche des élections régionales, la Fédération nationale des associations d'usagers des transports interpelle les élus lorrains. Elle demande un vote du Conseil régional sur le dossier de la gare de Vandières. Un projet abandonné il y a quelques mois, à l'issue d'une consultation populaire.

Il dénonce "un raté extraordinaire". Claude Pierre Dit Barrois ne décolère pas. Pour le président de la Fédération nationale des associations des usagers des transports (Fnaut), la gare de Vandières est "une évidence". Le projet a été rangé dans les cartons en février dernier, après une consultation publique marquée par une abstention de plus de 90% et la victoire du "non".

Un financement indolore pour les lorrains"

La gare de Louvigny (Moselle) resterait donc la seule gare TGV entre Nancy et Metz. Une erreur pour Claude Pierre Dit Barrois, qui rappelle les 20 millions d'euros déjà investis à Vandières. Le président de la Fnaut, loue "une mesure réparatrice, d'autant que tous les feux étaient aux verts". Selon lui, le financement de la nouvelle infrastructure était "pratiquement assuré et indolore pour les Lorrains, grâce à une taxe sur le carburant".

La Fnaut Lorraine demande donc un nouveau vote, cette fois des élus de la Région. "La moindre des choses", selon son président.