Émissions Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Matin 8h10

Du lundi au vendredi à 8h10

5min

Le vote sur internet : "ce n'est pas le remède idéal contre l'abstention"

le mercredi 4 novembre 2015
Podcasts : iTunes RSS
En 2013, les militants UMP ont voté sur internet pour la primaire de leur parti
En 2013, les militants UMP ont voté sur internet pour la primaire de leur parti © Maxppp - xavier de torres

Un groupe de députés demande l'ouverture du vote sur internet, une façon selon eux de lutter contre l'abstention. Le politologue lorrain Thierry Choffat n'est pas convaincu.

Selon un sondage Harris-Interactive publié début novembre, 58% des abstentionnistes auraient certainement voté aux dernières élections s'ils avaient pu le faire en ligne. Forts de ce constat, plusieurs députés réunis au sein du groupe Nouveaux Horizons demandent la mise en place d'un système de vote sur internet pour remobiliser les électeurs.

Compléter oui mais pas remplacer

"Je ne pense pas que ce soit le remède idéal contre l'abstention", estime Thierry Choffat, professeur à l'université de Lorraine. "Se rendre à la mairie un dimanche et passer 5 ou 10 minutes à voter ce n'est pas très long, ce n'est pas le moyen technique qui est un frein au vote", explique le politologue qui évoque la méfiance croissante des citoyens envers les politiques.

L'universitaire émet également des doutes quant à l'efficacité réelle du vote en ligne. "On l'a fait aux dernières élections prudhommales à Paris, seuls 5% des inscrits ont voté sur internet", résume Thierry Choffat.