Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 7h50

Annick Sadurni, avocate de l'association Enfance et partage

Annick Sadurni, avocate de l'association Enfance et partage

L'avocate stéphanoise explique pourquoi un certain nombre d'associations s'opposent aux concours de mini-miss.

Annick Sadurni, avocate de l'association Enfance et partage

La polémique enfle à trois semaines du concours de mini-miss organisé à Sury-le-Comtal. Des associations comme Enfance et partage estiment que ces concours doivent être "réservés aux majeurs" car c'est une "instrumentalisation des enfants" et un "transfert du désir parental". C'est ce qu'explique Annikc Sadurni qui qualifie ces concours de "malsains".

Partager sur :