Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Matin

Du lundi au vendredi à 8h35

© Radio France

Aurore Brach, chef du district stéphanois de la DIRCE, invité de France Bleu Matin

Diffusion du mercredi 11 avril 2018 Durée : 5min

La Direction Interdépartementale des Routes a annoncé mardi 10 avril que l'autoroute A72 allait passer à vitesse variable sur son secteur stéphanois entre Ratarieux et Terrenoire. Le système sera effectif fin septembre, mais les travaux ont commencé lundi dernier.

A partir de septembre prochain, la vitesse variera en fonction des conditions de circulations sur l'A72 sur le secteur stéphanois, entre Ratarieux et Terrenoire. Le premier objectif de ce système est de limiter les bouchons sur cet axe très chargé : 84 000 automobilistes l'empruntent tous les jours. 

Adapter la vitesse pour éviter la formation d'un bouchon

Si ce système de vitesse variable est mis en place sur l'A72, c'est parce qu'il y a beaucoup de bouchons sur cet axe, et que le trafic augmente. 

"On va réduire la vitesse, de manière préventive, dès qu'on va avoir un trafic qui va augmenter. Ça va nous permettre, par des algorithmes et des calculs de diminuer la vitesse et éviter la formation d'un bouchon." Et cela fonctionne vite : "Tout sera réalisé en temps réel, avec _une actualisation à peu près toutes les quatre minutes de la vitesse._" explique Aurore Brach.

Plus de sécurité, même avec un trafic dense 

La régulation de la vitesse en fonction des conditions de circulation existe déjà dans la région, sur la rocade est de Lyon, ou au niveau de Chambéry. Une mesure qui apporte de la sécurité : "On aura la limitation, par exemple à 50 kilomètres heures, avant l'arrivée sur la queue de bouchon, ce qui nous permettra d'anticiper et _ne pas arriver à une vitesse élevée sur une zone arrêtée_." 

D'ici juin, les travaux ne devraient pas trop perturber la circulation. C'est plutôt dans la dernière phase, en septembre, que le trafic risque d'être davantage perturbé, avec l'installation des portiques qui passent au-dessus des quatre voies de circulation. 

Aurore Brach, chef du district stéphanois de la DIRCE, invité de France Bleu Matin