Replay du mardi 2 avril 2019

L'invité de France Bleu Matin : Laurence Juban, adjointe à la mairie de Firminy

- Mis à jour le
© Radio France - Radio France

Le conseil municipal de Firminy, le premier depuis la condamnation du maire pour agressions sexuelle, ne s'est pas tenu lundi soir, faute de quorum. Plusieurs membres du conseil, dont l'adjointe Laurence Juban, ont décidé de ne pas siéger pour marquer leur opposition au maire Marc Petit. Cette décision a été "un crève-coeur", assure Laurence Juban. Mais la conseillère municipale socialiste estime qu'il fallait envoyer un message fort au maire : "il y a un sujet et on ne peut pas faire comme s'il n'y en avait pas". Laurence Juban répète la nécessité d'exemplarité des élus. Avec les autres membres du conseil municipal qui demandaient la tenue d'un conseil municipal extraordinaire , elle entend renouveler cette demande, cette fois dans un courrier commun à Marc Petit. 

Mots clés: