Émissions Toutes les émissions

Du lundi au samedi à 7h52

Thierry Pain, policier tourangeau, secrétaire régional du syndicat Unité SGP Police-FO

Infos

Son interview en direct à retrouver ici en intégralité

Thierry Pain, policier tourangeau, secrétaire régional du syndicat Unité SGP Police-FO

" Les policiers vivent depuis des mois, voire depuis des années, des choses inacceptables". Thierry Pain réagit à ce rassemblement spontané d'une quarantaine de policiers tourangeaux. Des gardiens de la paix, des policiers de la BAC , des officiers aussi, tous alignés place Anatole France, faisant dos symboliquement à leur hiérarchie. Une image forte qui montre bien toute une profession qui est à bout.

"On dénonce en premier lieu le manque de moyens, la disparition de plusieurs unités. On paye aujourd'hui les milliers de postes supprimés dans les forces de sécurité depuis 2008. Les nouveaux recrutements annoncés depuis l'an dernier ne seront effectifs que dans plusieurs années"

Pour des raisons carriéristes, la hiérarchie préfère faire du chiffre en contraventions et en contrôles vitesse plutôt que d'aller affronter la réalité dans les cités"

Surtout, Thierry Pain confirme l'existence de zones de non droit dans certains quartiers dits sensibles. Il existe bien des consignes de la direction nationale qui demandent aux policiers de ne pas prendre en chasse les délinquants. " Pour ne pas mettre en danger la vie des fonctionnaires de police et des autres habitants en cas de course-poursuite." Et de citer cet exemple récent dans le Cher où " des policiers ont été inquiétés voire sanctionnés par leur hiérarchie pour avoir tenté de faire cesser un rodéo à moto".

Le syndicat Unité SGP Police-FO appelle mercredi prochain à une marche de la colère à Paris mais aussi à Tours entre le commissariat et la Préfecture. Et il appelle les citoyens à venir les rejoindre.

Partager sur :

Nous suivre sur  FacebookNous suivre sur  Phone