Émissions Toutes les émissions

L'invité de France Bleu matin

Du lundi au samedi à 7h52

5min

Didier Lecoq, grand amateur d'histoire

Par le vendredi 11 novembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
L'invité de France Bleu matin
L'invité de France Bleu matin © Radio France

Son interview en direct à retrouver ici en intégralité

C'est une cérémonie du 11 novembre un peu particulière que va vivre la commune de Chargé. Ce vendredi matin, l'école du bourg sera rebaptisée l'école Maxime Lenoir. Du nom de ce héros de la Grande Guerre, grand aviateur, né à Chargé en 1888. Et abattu au dessus de Verdun en 1916.

Pour Didier Lecoq, Maxime Lenoir reçoit enfin l'hommage qu'il méritait, pour le centenaire de sa mort qui plus est. "L'histoire de Maxime Lenoir est assez singulière pour un fils de paysan. Passionné par la mécanique, il est parti à Paris en 1912. Et c'est là-bas qu'il se prend de passion pour l'aviation. Quand il rejoint la Touraine, c'est déjà un as de la voltige". Mais la guerre éclate à l'été 1914.

Héros de la grande guerre, Maxime Lenoir a remporté une centaine de combats aériens. Il reçoit la médaille militaire, la croix de guerre et la Légion d'honneur"

Il est d'abord engagé en tant que cavalier car il n'a pas le brevet de pilote militaire. Il le passe fin 1914 et devient très vite l'un des meilleurs pilotes de l'armée française. Maxime Lenoir, c'est une centaine de missions aériennes réussies avec succès, 6 avions allemands abattus.. Avant de disparaitre au dessus de Verdun le 25 octobre 1916.

Cent ans plus tard, Chargé rend hommage à son héros en rebaptisant l'école du bourg en école Maxime Lenoir.