Replay du jeudi 9 mai 2013

Didier Van Cauwelaert invité de France Bleu Midi

Mis à jour le

Dans son dernier ouvrage intitulé «La femme de nos vies», l’écrivain nous plonge dans l’horreur d’un hôpital psychiatrique nazi.

« La femme de nos vies » est déjà en librairie
« La femme de nos vies » est déjà en librairie © Radio France

Elle m’a sauvé la vie en m’offrant le plus fascinant des destins. J’avais quatorze ans, j’allais être éliminé en tant qu’attardé mental, mais grâce à elle on m’a pris pour un génie précoce.J’étais gardien de vaches, et je suis devenu le bras droit de plusieurs prix Nobel. Je lui dois tout : l’intelligence, l’idéal, l’insolence, la passion.Cette héroïne de l’ombre, d’autres l’ont fait passer pour la pire des criminelles. Je viens enfin de retrouver sa trace, et je n’ai que quelques heures pour tenter de la réhabiliter.Et aussi… Le portrait de Didier van Cauwelaert par Jean Philippe Pierre

Didier Van Cauwelaert raconté par Jean Philippe Pierre

Mots clés: