Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Orléans

Du lundi au vendredi à 7h50

Pour Baptiste Chapuis, "Il y a une lassitude des Orléanais vis-à-vis de ceux qui sont en responsabilité depuis 20 ans"
Pour Baptiste Chapuis, "Il y a une lassitude des Orléanais vis-à-vis de ceux qui sont en responsabilité depuis 20 ans" © Radio France - François Guéroult

Baptiste Chapuis, secrétaire de la section PS d'Orléans : "On sent bien qu'il y a besoin d'un renouveau à Orléans"

Diffusion du lundi 11 février 2019 Durée : 6min

Le PS lance une campagne de porte-à-porte, à la fois classique et numérique, sur Orléans pour présenter ses premières propositions en vue des municipales de 2020. Pour Baptiste Chapuis, "il y a une lassitude des Orléanais vis-à-vis de ceux qui sont en responsabilité à la Ville depuis 20 ans."

Le parti socialiste veut peser sur les élections municipales à Orléans ! Après les débâcles de la présidentielle et des législatives de 2017, le PS a bien du mal à se reconstruire sur la scène politique nationale... Mais les militants misent beaucoup sur l'échelle locale pour retrouver une certaine dynamique. Après une tournée citoyenne et associative à l'automne dernier, le PS va lancer une opération inédite de porte-à-porte, à la fois numérique et classique. Une façon d'élargir le cercle des militants et des sympathisants qui s'est considérablement rétréci, reconnaît Baptiste Chapuis, le secrétaire de la section d'Orléans du PS, "mais pour des municipales, c'est dans l'ADN du parti socialiste que de s'ouvrir aux citoyens qui s'engagent dans leur ville et aux bonnes idées."

On sent chez les Orléans le besoin diffus d'une alternance municipale"

Les premières remontées du terrain l'automne dernier sont d'ailleurs positives, assure Baptiste Chapuis, qui perçoit chez ses concitoyens "le besoin diffus" d'une alternance municipale. "Il y a de la lassitude vis-à-vis de ceux qui sont en responsabilité à la ville depuis 20 ans et qui ont pris de mauvaises habitudes, on sent bien qu'il y a besoin d'un renouveau, d'un changement d'air sur Orléans." Les premières propositions du PS tournent beaucoup autour des questions de transport et de mobilité : gratuité des transports urbains pour les scolaires à Orléans - "cette mesure coûterait 3 millions d'euros" - extension de la ligne A du tramway vers les Blossières et Saran - construction d'un réseau réellement cohérent de pistes cyclables... "La question centrale du déplacement est dans toutes les têtes, on le voit bien aussi avec le mouvement des Gilets Jaunes", souligne Baptiste Chapuis.

Le PS peut revendiquer la tête de liste car l'enjeu est métropolitain"

La tête de liste du PS sera désignée en septembre ou octobre prochain. Baptiste Chapuis sera-t-il candidat à la candidature : "Aujourd'hui, je suis candidat pour travailler pour Orléans et pour les Orléanais, pour faire des propositions, pour favoriser la démarche de rassemblement, la question du positionnement sur la liste n'est pas aujourd'hui d'actualité", élude-t-il. Mais vu l'état du PS actuellement, les socialistes pourront-ils revendiquer la tête de liste auprès de leurs partenaires éventuels - écologistes, communistes, associatifs... ? "Oui, répond sans ambiguïté Baptiste Chapuis : même si le parti socialiste va moins bien, ça reste une force politique qui est présente dans l'ensemble de la métropole, à l'inverse de clubs, d'associations ou d'autres partis politiques, or cette élection sera aussi un sujet métropolitain - mais ces questions de personnes seront réglées dans un deuxième temps, aujourd'hui on est dans un collectif à créer et à s'ouvrir.