Replay du mercredi 27 janvier 2021

Christophe Tafani, président de l'Ordre des médecins du Loiret

- Mis à jour le

La campagne de vaccination contre le covid 19 se poursuit pour les personnes âgées de plus de 75 ans. Les centres de vaccination affichent complet dans le Loiret. Les problèmes d'inscription sur les plateformes en ligne ne sont pas réglés. La clé de tous les problèmes reste le manque de vaccins.

Le docteur Christophe Tafani
Le docteur Christophe Tafani © Radio France - Cyrille Ardeau

La barre des 10.000 personnes vaccinées a été franchie dans le Loiret, en début de semaine, pourtant cette campagne de vaccination n'est pas un long fleuve tranquille. Manque de vaccins, rendez-vous difficiles voire impossibles à prendre sur la plateforme en ligne, Doctolib, pour s'inscrire et aller dans les centres de vaccination. 

Inutile d'ouvrir d'autres centres pour l'instant

Il y a 5 centres de vaccination pour les personnes de plus de 75 ans et celles souffrant pathologies graves. Ils sont à Gien, Montargis, Pithiviers, Fleury-les-Aubrais et Orléans-La Source. En ouvrir d'autres ne servirait à rien à l'heure actuelle selon Christophe Tafani, Président départemental de l'Ordre des médecins, car "le nerf de la guerre ce sont les vaccins". 

On gère la pénurie

Christophe Tafani insiste, il reconnait la bonne volonté des élus de terrain qui assurent le fonctionnement de ces centres de vaccination. "L'armée est là, elle est prête, mais le seul souci c'est que nous n'avons pas les armes". Le manque de doses reste le principal problème actuellement dans le cadre de cette campagne de vaccination.

Délai maintenu entre les deux injections

Concernant la question du délai nécessaire entre les deux injections,la Haute autorité de santé et l’Agence nationale de sécurité du médicament recommandaient de passer de 3 à 6 semaines, pour pouvoir vacciner plus de monde. Mais mardi soir, Olivier Véran a réaffirmé que le délai est maintenu. Ce sera entre 3 et 4 semaines maximum. Le docteur Christophe Tafani approuve la décision du Ministre de la Santé. 

Mots clés: