Replay du vendredi 27 novembre 2020

Corinne Le Sauder, présidente de la Fédération des Médecins de France

- Mis à jour le

Des opérations de dépistage massif au Covid-19 ont lieu ce samedi dans le Loiret. L'objectif est de permettre aux habitants de célébrer les fêtes de fin d'année sereinement. Mais pour Corinne Le Sauder, présidente de la Fédération des médecins de France, tester maintenant ne sert à rien.

Illustration test Covid-19
Illustration test Covid-19 © Maxppp - Vanessa Meyer

A l'approche des fêtes de Noël, les opérations de dépistage massif au Covid-19 se multiplient dans le Loiret. Ce samedi, il sera possible de se faire tester gratuitement et sans rendez-vous ce samedi, devant la médiathèque d'Orléans et Place de la Halle à La Ferté Saint-Aubin. Mais  Corinne Le Sauder, médecin généraliste à Olivet et présidente de la Fédération des Médecins de France ne comprend pas l'intérêt de dépister à un mois des fêtes de fin d'année.

Tester aujourd'hui ne sert à rien puisque Noël est dans un mois. Et puis, qui tester ? Tout le monde ? Les personnes symptomatiques ? Les asymptomatiques ? 

D'autant que, selon elle, si on teste massivement, il faut mettre en place un système de traçage. "Il faut que les médecins traitants soient avertis afin qu'ils puissent demander à leurs patients de se confiner et leur donner des recommandations indispensables", insiste la médecin.

Quelle fiabilité pour les tests antigéniques ? 

Les tests proposés ce samedi à Orléans sont des tests antigéniques. A La Ferté Saint-Aubin, la mairie a acheté des antigéniques mais aussi des PCR. Pour Corinne Le Sauder, les antigéniques ont l'avantage de fournir un résultat rapide, en quinze minutes seulement. En revanche, ils sont moins fiables que les PCR, insiste cette médecin "et surtout, la fenêtre de tir est très courte puisqu'il faut tester les gens quatre jours après l'apparition des premiers symptômes."

Les personnes négatives peuvent facilement se dire qu'elles peuvent enlever leur masque et faire un gros bisou à leur mamie, sans être sûr que c'est sans risque.

Corinne Le Sauder n'est ainsi pas favorable à ce dépistage massif fin novembre, d'autant que, selon elle, il risque d'y avoir du monde devant les centres de dépistage.

Respecter les gestes barrières qu'on soit positif ou négatif au Covid-19

La médecin n'incitera donc pas l'ensemble de ses patients à se faire tester. Mais que cela est nécessaire, elle préfère leur recommander de faire un test PCR. Quoi qu'il en soit, le plus important selon elle reste le respect strict des gestes barrières qui sont "indispensables." Et elle appelle toutes les personnes positives à se confiner dix jours.

Mots clés: