Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Orléans

Du lundi au vendredi à 7h50

"C'est un vote historique, mais on ne quittera pas un taudis pour aller dans un palace" - Corinne Leveleux-Teixeira
"C'est un vote historique, mais on ne quittera pas un taudis pour aller dans un palace" - Corinne Leveleux-Teixeira © Radio France - François Guéroult

Corinne Leveleux-Teixeira et le déménagement de la fac de droit sur le site Madeleine : "un vote historique"

Diffusion du vendredi 1 juin 2018 Durée : 7min

Hier le conseil de gestion de la faculté de droit d'Orléans a donné un avis favorable au projet de déménagement sur le site de l'ancien hôpital Porte Madeleine. "Un vote historique, mais beaucoup de questions restent posées", estime Corinne Leveleux-Teixeira, qui enseigne dans cette fac.

C'est une étape importante qu'a franchie hier le projet de déménager la faculté de droit, d'économie et de gestion  d'Orléans, actuellement à la Source, pour l'implanter en centre-ville sur le site de l'ancien hôpital Porte Madeleine. Le conseil de gestion de la fac de droit a approuvé le projet, avec 85% de oui. Un vote purement consultatif (que devra confirmer à l'automne prochain le conseil d'administration de l'Université d'Orléans), mais il est clair que la métropole n'aurait pas pu passer outre en cas de vote défavorable.

Un vote historique, mais avec beaucoup de questions

"C'est un vote historique, analyse Corinne Leveleux-Teixeira, professeur d'histoire du droit à Orléans, et membre de ce conseil de gestion, c'est probablement la décision la plus importante que la faculté ait eu à prendre depuis sa refondation en 1966, qui va permette de renouer les liens avec le cœur de ville, et de faire prendre conscience qu'Orléans est une ville universitaire, ce qu'elle oublie parfois, la Source étant loin du centre-ville."

Pour autant "il y a beaucoup de questions qui restent posées, estime Corinne Leveleux-Teixeira, à commencer par la question financière. le projet est estimé à 70 millions d'euros - ce sera sans doute en fait plutôt 100 millions - or actuellement, le tour de table, c'est 13 millions d'euros (somme inscrite au contrat de plan Etat-Région), ce qui explique d'ailleurs que la représentante de la Région se soit abstenue lors du vote d'hier." "L'autre aspect, "c'est quels moyens financiers accompagneront ce déménagement pour rendre effectivement la faculté de droit plus attractive, ce qui veut dire des postes supplémentaires - et ça, ça dépend à la fois de l'Etat et de l'Université."

Sans oublier les questions techniques, notamment le problème du stationnement, puisque ce déménagement concerne 4 000 étudiants et 300 salariés, et le maintien des collaborations avec les autres composantes de l'Université, notamment la faculté de sciences et celle de lettres : "Une des tâches que je me suis donnée à titre personnel, c'est de faire perdurer ces liens et de faire en sorte que la transplantation se passe le mieux possible."

Interview complète de Corinne Leveleux-Teixeira, ce matin sur France Bleu Orléans