Replay du mardi 20 avril 2021

Fabien Arvaron, du syndicat Alliance Police dans le Loiret

- Mis à jour le

Fabien Arvaron, représentant du syndicat Alliance dans le Loiret, explique pourquoi son syndicat appelle les policiers à manifester devant les palais de justice en France, notamment à Orléans, ce mardi.

Fabien Arvaron, policier à Orléans et secrétaire du syndicat Alliance 45
Fabien Arvaron, policier à Orléans et secrétaire du syndicat Alliance 45 © Radio France - Antoine Denéchère

"On juge que les sanctions ne sont pas assez lourdes pour des auteurs de crimes. C'était des tentatives de meurtre sur des collègues devant une cour d'assises", explique Fabien Arvaron, policier à Orléans et secrétaire départemental du syndicat Alliance 45, ce mardi sur France Bleu Orléans. 

Le syndicat Alliance, comme d'autres, appelle les policiers à manifester devant tous les tribunaux de France ce mardi à la mi-journée, notamment à Orléans, pour réagir après le jugement en appel rendu samedi dans l'affaire de la violente attaque contre des policiers à Viry-Chatillon en 2016, qui fait couler beaucoup d'encre.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"En effet, on trouve que la sanction est trop minime par rapport à l'événement, aux faits qu'ils ont commis. Après, on n'est pas juges. On veut juste montrer notre mécontentement", poursuit Fabien Arvaron.

Et l'indépendance de la justice ?

Est-ce que ce genre de manifestations et de réactions signifie que les syndicats de police veulent faire pression sur la justice, qui est indépendante en France ? "Non, ce n'est pas de la pression", assure Fabien Arvaron, "c'est montrer le mécontentement de tous les policiers de France et de Navarre en disant que voilà, on est le dernier rempart, comme le disaient si bien certains politiciens, contre certains délinquants".

Le syndicaliste d'Alliance 45 parle toutefois d'une "belle surprise" après la condamnation d'un jeune orléanais de 20 ans, ce lundi devant le tribunal judiciaire d'Orléans, à un an de prison ferme après les tirs de mortier contre des policiers la semaine dernière à Orléans La Source.

On ne supporte plus ces attaques contre les policiers"

"On ne supporte plus ces attaques sur les policiers. Il faut que ça cesse. Il faut que la justice prenne des mesures sévères envers toutes ces personnes qui s'attaquent aux forces de l'ordre, quelles qu'elles soient, aussi bien les pompiers que les gendarmes ou les policiers municipaux et les policiers nationaux. On est là pour aider et protéger les citoyens. On n'est pas là pour se faire agresser", poursuit Fabien Arvaron. 

Interrogé sur le déplacement du président de la République à Montpellier ce lundi, sur le thème de la sécurité, Fabien Arvaron a estimé qu'il était satisfait des déclarations d'Emmanuel Macron, entendant "harceler les dealers et trafiquants" et recruter plus de policiers et gendarmes d'ici 2022. Le syndicaliste a d'ailleurs salué l'annonce récente de l'arrivée de 38 policiers supplémentaires dans le Loiret.