L'invité de France Bleu Orléans

Du lundi au vendredi à 7h47

La Région Centre Val-de-Loire sera la première région de France à adopter un plan régional d'action pour l'égalité femmes-hommes
La Région Centre Val-de-Loire sera la première région de France à adopter un plan régional d'action pour l'égalité femmes-hommes © Radio France - François Guéroult

Fanny Pidoux : "La Région Centre Val-de-Loire va adopter un plan pour l'égalité femme-homme"

Diffusion du jeudi 8 mars 2018 Durée : 7min

Fanny Pidoux, conseillère régionale PS en charge des dossiers concernant l'égalité femmes-hommes, annonce que la Région va adopter en juin un plan d'action en la matière : une première nationale. L'élue pense que l'on est "à un moment charnière" dans le combat pour les droits des femmes.

En ce 8 mars on célèbre la journée internationale des droits des femmes. Cette année avec une tonalité particulière, tant les derniers mois ont été marqués par la libération de la parole, dans la foulée de l'affaire Harvey Weinstein  : "On est à un moment charnière, estime Fanny Pidoux, conseillère régionale socialiste en Centre Val-de-Loire, en charge des dossiers concernant l'égalité femmes-hommes, elle était l'invitée ce matin de France Bleu Orléans. "La libération de la parole des femmes s'est faite dans un mouvement sans précédent, et en plus l'accueil qui a été fait autour de cette parole a été bienveillant, sans remise en cause - alors que précédemment, cette parole était accueillie avec une certaine suspicion." Fanny Pidoux a elle-même révélé, chez nos confrères d'Apostrophe45.fr, qu'elle avait reçu une lettre de menace de viol - un épisode toujours douloureux, confie-t-elle : "Je me dis qu'il reste encore tant à faire..."

En juin prochain, la Région Centre Val-de-Loire adoptera un plan régional en faveur de l'égalité : il y sera question de discrimination, de handicap, mais aussi de l'égalité femmes-hommes, "Nous serons la première région à le faire, souligne Fanny Pidoux. en partenariat avec la préfecture et Pôle-Emploi notamment, pour apporter notre pierre à l'édifice." Le plan comportera un volet interne, puisque la Région emploie 3 200 agents, notamment le personnel technique des lycées : "J'espère qu'on aura de belles avancées sur la formation et le congé-paternité notamment", indique Fanny Pidoux.