Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Orléans

Du lundi au vendredi à 7h50

"L'escalier de Chambord est le testament intellectuel, quasi ésotérique de Léonard de Vinci" - Dominique Labarrière
"L'escalier de Chambord est le testament intellectuel, quasi ésotérique de Léonard de Vinci" - Dominique Labarrière © Maxppp - Bertrand Bechard

L'essayiste Dominique Labarrière et "le mystère Chambord"

Diffusion du mardi 30 avril 2019 Durée : 6min

Alors que s'accélèrent les célébrations pour les 500 ans de la Renaissance, Dominique Labarrière, essayiste et écrivain d'origine giennoise, propose dans son dernier livre de s'interroger sur "le mystère Chambord", légué par Léonard de Vinci, avec son intriguant escalier.

2019 marque les 500 ans de la Renaissance : le président de la République Emmanuel Macron se rendra à Chambord jeudi 2 mai, en compagnie de son homologue italien, Sergio Mattarella - jeudi est le jour anniversaire des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, qui dessina les plans de Chambord : la construction du château commença 4 mois après le décès du savant et artiste italien.

Victor Hugo parlait d'admirable bizarrerie à propos de Chambord

Dans un livre intitulé "Léonard de Vinci et le mystère Chambord", l'essayiste et écrivain Dominique Labarrière, originaire de Gien, invite à s'interroger sur la signification de "ce château qui ne ressemble à aucun des châteaux de la Loire" : "Il y a un mystère Chambord, explique Dominique Labarrière, invité ce matin de France Bleu Orléans. Comment se fait-il qu'en plein cœur d'un monument on ait construit un escalier, qui occupe la place centrale, noble de l'édifice, d'autant que cet escalier sublime ne mène pratiquement nulle part ?" Une énigme qui a d'ailleurs étonné dès la construction du château, souligne Dominique Labarrière : "La propre sœur de François Ier, qui était une grande lettrée, a écrit "Quand je vois Chambord, je ne comprends rien à cette construction, c'est comme lire en hébreu !"

Un plan d'inspiration religieuse, un escalier qui mène nulle part

Autre particularité de Chambord : son plan, que Léonard de Vinci a voulu d'inspiration religieuse, malgré la vocation profane du château. "C'est un plan en croix grecque, qui ressemble beaucoup à celui de la basilique St Pierre de Rome que Léonard de Vinci a visitée et mesurée en long, en large et en travers avant de venir en France. Là où le maître-autel se trouve, eh bien, à Chambord, c'est le lieu de l'escalier... L'escalier, de tout temps et dans toutes les civilisations, est un symbole de lien entre la Terre et le Ciel. Ici, le symbole est double puisque l'escalier est à double révolution : on peut monter et descendre sans se croiser, c'est-à-dire l'ascension vers la connaissance et la lumière et la descente vers des connaissances cachées - pour moi, cet escalier, c'est un peu _le testament intellectuel_, quasi-ésotérique de Léonard de Vinci. C'est la trace de pierre qui est la synthèse de toute sa démarche tout au long de sa vie, c'est pourquoi dans le livre je parcours toutes ses recherches sans fin."

"Léonard de Vinci et le mystère Chambord, Vinci pour mieux comprendre Chambord, Chambord pour mieux comprendre Vinci" c'est aux éditions Guy Trédaniel.