Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Orléans

Du lundi au vendredi à 7h50

"La boussole de l'école, ce devrait être l'intérêt de l'enfant" - Vincent Bouchot
"La boussole de l'école, ce devrait être l'intérêt de l'enfant" - Vincent Bouchot © Radio France - François Guéroult

L'invité de France Bleu Orléans : Vincent Bouchot, président FCPE Loiret : "l'école a perdu sa boussole"

Diffusion du mercredi 27 juin 2018 Durée : 7min

Rythmes scolaires, dédoublement des CP en REP +, Parcoursup : tour d'horizon de l'actualité scolaire avec Vincent Bouchot, président de la fédération d'élèves FCPE dans le Loiret, invité ce matin de France Bleu Orléans.

A la rentrée prochaine, seulement 29 communes du Loiret – ce qui représente 53 écoles- vont rester à la semaine des 4,5 jours. Ce qui était devenue la règle va de nouveau être une exception – dans la plupart des cas, la parenthèse n’aura duré que 4 ans. Est-ce une défaite pour la FCPE, qui a toujours défendu la semaine des 4,5 jours ? "Plutôt que défaite, je parlerais de déception, répond Vincent Bouchot, président de la FCPE dans le Loiret. On sait que 5 matinées, c'est ce qui est bon pour les élèves. Mais le débat a été biaisé par des considérations d'adultes. Le constat, c'est que l'école a perdu sa boussole, qui devrait être l'intérêt de l'enfant. C'est d'autant plus regrettable qu'au final, il n'y a pas eu d'évaluation du dispositif précédent."

Les élèves en difficulté ne sont pas qu'en REP +"

Autre sujet peut-être plus consensuel : le dédoublement des classes de CP dans les quartiers défavorisés, les REP +, pas plus d’une douzaine d’élèves par classe… Cela concerne 6 écoles dans le Loiret, ce sera élargi à la rentrée prochaine, 26 écoles seront concernées en CP : "Sur le principe, nous y sommes tout à fait favorables, indique Vincent Bouchot. Mais il ne faut pas oublier que les élèves en difficulté ne sont pas seulement en REP et en REP +. Il faut progressivement réduire les seuils d'ouverture de classes, et on pour cela, il faut y mettre les moyens."

Enfin, concernant Parcourssup, qui a remplacé l’ancienne plateforme d’admission post-bac, Vincent Bouchot considère que "la sélection, elle doit se faire via le bac. Le problème vient plutôt de l'orientation, qui doit se préparer en amont.. Maintenant, si des élèves ont le bac et qu'ils ne savent pas où ils veulent aller, il faut leur donner le temps de monter leur projet ; nous, on encourage vivement une césure juste après le bac, un temps qui permette de rencontrer, de faire des voyages, le service civique peut permettre cela."

La FCPE du Loiret, qui compte 1 300 adhérents, tiendra samedi après-midi son congrès départemental, ce sera à Olivet, en présence de Liliana Moyano, l’ancienne présidente nationale de la FCPE qui vient de passer la main.