Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Orléans

Du lundi au vendredi à 7h50

Yves Mérillon, des restos du coeur 45 dans les studios de France Bleu Orléans
Yves Mérillon, des restos du coeur 45 dans les studios de France Bleu Orléans © Radio France - Eric Normand

Yves Mérillon, responsable départemental des restos du coeur dans le Loiret

Diffusion du vendredi 7 septembre 2018 Durée : 4min

A l'approche de la campagne hivernale, le besoin est encore plus important aux restos du coeur. Ce sont 8.500 bénéficiaires qui sont inscrits pour cet hiver dans le Loiret. Actuellement, ils sont 600 bénévoles mais ce n'est pas suffisant.

Les restos du coeur du Loiret ont besoin de bras. A l'approche de la  campagne hivernale, les besoins sont de plus en plus importants. Ce sont  8.500 bénéficiaires qui sont inscrits pour cet hiver. Ils sont 600 bénévoles mais ce n'est pas suffisant, "il en faudrait 200 de plus pour la continuité du service," explique Yves Mérillon, responsable départemental du Loiret. Parmi les bénévoles, il y a bien sûr les "petites mains" mais cette année plus particulièrement, l'association cherche des profils avec des compétences bien particulières, "des postes à responsabilités." 

Des besoins de bénévoles à des postes stratégiques

Les restos du coeur cherchent des bénévoles sur des postes stratégiques : des  chauffeurs poids lourds, des préparateurs de commande, des  gestionnaires de stock, des gestionnaires de dons, des informaticiens mais il y a aussi des besoins en secrétariat ou pour des tâches administratives. "Et ce n'est pas le plus facile,"  rappelle Yves Mérillon.  Dans le Loiret, il y a 13 centres de  distribution et un entrepôt départemental à Ingré, c'est de là que  partent tous les camions.  Qu'ils donnent une demi-journée de leur temps ou bien carrément quatre jours, les bénévoles sont à 80 % des retraités. "Ils ont bien le droit de garder leur petits-enfants," explique Yves Mérillon, "ou  d'être fatigué, malade et de prendre un peu de repos. En plus, les  tâches répétitives sont usantes, les cartons sont lourds, il faut porter  les denrées." D'autant que maintenant les restos distribuent  1 million 400 000 repas par an : 6.500 bénéficiaires l'été dans le Loiret et 8.500 l'hiver.  L'association se diversifie aussi : elle cherche des personnes pour  donner des cours de français, aider dans les démarches administratives, à  rechercher un emploi, initier à l'informatique, au numérique, des  coiffeurs aussi. "Si vous avez quelques heures à nous consacrer," ajoute Yves Mérillon, le responsable départemental, "si vous voulez vous sentir utile, il y a une place pour vous." 

Sillonner le territoire ce week-end

Alors les restos vont parcourir tout le territoire du Loiret ce week-end, et participer à 12 forums des associations. Comme à Orléans, Ingré, Olivet, Fleury, Saran ou encore à Montargis. "C'est aussi là que sont recrutés de nombreux bénévoles," selon Yves Mérillon.