L'invité de France Bleu Orléans

Du lundi au vendredi à 7h47

Selon sa famille, Jana pourrait être retenue dans un camp de réfugiés en Syrie
Selon sa famille, Jana pourrait être retenue dans un camp de réfugiés en Syrie © Maxppp - Chris Huby

Samia Maktouf, avocate de la famille de Jana, petite loirétaine disparue en Syrie

Diffusion du vendredi 22 novembre 2019 Durée : 5min

Un procès s'achève aujourd'hui devant la Cour d'assises spéciale de Paris, et il n'aura pas permis d'apporter de réponse sur le sort de Jana. Il y a 5 ans, cette petite fille de Malesherbes, au nord du Loiret, a été conduite de force en Syrie. Sa belle-mère, rentrée depuis, est jugée en ce moment.

Depuis lundi, la Cour d'Assises Spéciale de Paris juge Jihane Makhzoumi, une mère de famille de 38 ans, rentrée de Syrie avec ses 3 enfants mais sans sa petite belle fille, Jana. Cette enfant de Malesherbes, avait été conduite de force en Syrie par son père radicalisé. Lui est mort au combat. Suite à cet événement, la belle mère aurait confié Jana à une autre famille appartenant à Daech mais depuis, on est sans nouvelle de Jana qui a aujourd'hui 8 ans. Sa famille attendait beaucoup du procès de Jihane Makzoumi. Mais, "ce n'est que du déni, du rejet et des contradictions" explique Samia Maktouf. " C'est très dur pour la famille qui attendait un signe de vie.

Un appel aux autorités françaises

L'avocate de la famille de Jana a profité de son interview pour lancer un appel au gouvernement. " Seules les forces de l'Etat pourraient briser ce silence et ramener une petite fille française à la République". Pour l'avocate, il y a d'autres "petites Jana" abandonnées en Syrie et " ce serait l'honneur de la France de les récupérer".  

Le procès de Jihane Makhzoumi se termine ce soir. Elle est accusée d'associations de malfaiteurs en vue d'une action terroriste, de soustraction d'enfant et de délaissement de mineur.