Replay du mardi 13 avril 2021

Elections en juin : "encore bien plus de boulot", prévient le président des maire ruraux du Loiret

- Mis à jour le

Alors que le gouvernement devrait maintenir les élections départementales et régionales au mois de juin, le président de l'Association des maires ruraux du Loiret était l'invité de France Bleu Orléans ce mardi matin.

Daniel Thouvenin, maire de Villorceau et président de l'association des maires ruraux du Loiret
Daniel Thouvenin, maire de Villorceau et président de l'association des maires ruraux du Loiret © Radio France - Anne Oger

Le gouvernement devrait maintenir les élections départementales et régionales au mois de juin, en proposant de décaler d'une semaine les scrutins, au 20 et 27 juin. Organiser ces élections, avec le protocole strict du conseil scientifique, ce sera "encore bien plus de boulot" pour les petites communes prévient le président de l'Association des maires ruraux du Loiret. Daniel Thouvenin était l'invité de France Bleu Orléans ce mardi matin. 

Le premier ministre se positionne donc pour le maintien des élections au mois de juin. Il a donc entendu les maires, qui s'y disent favorables. 

On se doutait un peu qu'il allait partir sur cette notion là, dans la mesure où il était intervenu auprès de l'ensemble de nos associations dès le 1er avril, en nous posant la question. D'où la surprise vendredi d'avoir été approchés, de façon très express par les services préfectoraux. Bon, ça peut se comprendre, mais en même temps, nous avions répondu et je crois que le président de la République vient quasiment d'entériner l'idée qu'effectivement les élections auront lieu. 

Le conseil scientifique préconise un vote en extérieur, avec un nettoyage très strict des écoles mobilisées. Vous avez les moyens, dans les petites communes, de respecter ces règles ?

Pour les petites communes, cela va être encore bien plus de boulot, et pas seulement pour le nettoyage. Quand il y a une élection, que nous utilisons les locaux scolaires, tout de suite le personnel est mis à disposition pour que les enfants puissent être accueillis le lendemain matin. Ce qui va un petit peu plus délicat, pour les toutes petites communes : comment voulez-vous organiser deux bureaux de vote quand vous n'avez pas de salle des fêtes ? J'ai des mairies dans le département qui ont juste la place du bureau du maire, une petite salle polyvalente qui contient sept ou huit personnes. Certains ne peuvent même pas faire de conseils municipaux sereinement.

Que faudrait-il pour pouvoir organiser ces élections dans des conditions correctes ?

Déjà que l'on tienne compte de l'avancée de la vaccination, du respect des gestes barrières, mais tous les maires, nous nous y sommes attaché dès le début. Nous y avons veillé, j'ai vu aux municipales tout ce que nous avions fait.

Ne valait-il pas mieux décaler les élections à l'automne et se laisser le temps de voir l'évolution de la situation sanitaire ? 

Alors il n'y aurait pas eu de risques, à la rigueur. Mais on ne sait pas du tout ce que va être l'avenir. Sauf qu'on se serait trouvé à quelques semaines, à quelques mois d'une campagne présidentielle. En nous disant "attention cela peut empiéter, ça peut empêcher la campagne présidentielle, donc repoussons les élections à la fois départementales et régionales, après cette élection présidentielle." C'est un enchaînement, il y a une logique dans les élections.