Replay du mercredi 14 avril 2021

Mohamed Amjahdi, directeur régional de l’ADEME Centre-Val de Loire, l'Agence de la transition écologique

- Mis à jour le

La préfète du Loiret et du Centre-Val de Loire réunit ce mercredi le comité de suivi du plan de relance dans la région. Une enveloppe globale de 100 milliards d'euros, répartie sur tout le territoire, et dont près d’un tiers est destiné à la transition écologique.

Agence de la transition écologique
Agence de la transition écologique © Radio France - IDI

Trente milliards d'euros destinés à la transition écologique, "c'est du jamais-vu", s'exclame Mohamed Amjadhi, directeur de l’ADEME Centre-Val de Loire, l’Agence de la transition écologique, alors que la préfète Régine Engström réunit ce mercredi matin, à Orléans, le comité de suivi du plan de Relance en Centre-Val de Loire.

Le directeur de l'ADEME se réjouit de ce plan d'ampleur pour l'écologie. "C'est une réponse très concrète, à la fois à la crise économique liée à l'épidémie de Covid, et cela vient aussi impulser la transformation de nos entreprises." Sur ces trente milliards d'euros, deux milliards seront directement gérés par l'ADEME pour accompagner les acteurs des territoires. 

Des centaines de milliers d'emplois créés

Mohamed Amjahdi ne peut chiffrer l'enveloppe accordée à la transition écologique en Centre-Val de Loire, mais il indique qu'elle permettra de mettre en place 26 dispositifs au sein des entreprises. 

Les priorités sont la décarbonation de l'industrie, pour les entreprises les plus grandes, l'économie circulaire et le tourisme. 

Il ajoute que 20 millions d'euros ont déjà été accordés aux entreprises, animés par l'ADEME. "Une véritable bouffée d'oxygène", pour la région. Et pour aider les sites industriels à se tourner vers une économie plus verte, il va falloir créer des emplois, "une centaine de milliers en France", selon le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.