Replay du jeudi 15 avril 2021

Thierry Deraime, président de l'UMIH 45

- Mis à jour le

Les protocoles de réouverture des lieux fermés comme les bars et restaurants seront étudiés ce jeudi, à l'occasion d'une réunion organisée à l'Elysée par Emmanuel Macron et les ministres concernés. Dans le Loiret, le président de l'UMIH espère une réouverture rapide et totale de ces établissements.

La terrasse du célèbre restaurant La Chancellerie, place du Martroi à Orléans, le 2 juin 2020
La terrasse du célèbre restaurant La Chancellerie, place du Martroi à Orléans, le 2 juin 2020 © Radio France - Lydie Lahaix

Emmanuel Macron préside à 18 heures ce jeudi soir une réunion à l'Elysée pour examiner les protocoles de réouverture des lieux fermés, les lieux culturels mais aussi les bars et restaurants, fermés depuis le 30 octobre dernier. Fin mars, lors de sa dernière allocution, le Président de la République avait évoqué une réouverture des terrasses des bars et des restaurants à la mi-mai. A un mois de cette date, Thierry Deraime, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie dans le Loiret, a envie d'y croire.

La date de la mi-mai est dans la tête de tous les professionnels et cette fois, on aimerait que le gouvernement s'y tienne. 

En tout, les bars et restaurants auront été fermés neuf mois, depuis le début de la crise sanitaire. "Et le moral des professionnels est au plus bas, insiste Thierry Deraime. Même si les aides financières ont été au rendez-vous, ne pas travailler pendant neuf mois est insupportable pour des personnes passionnées par leurs métiers." D'autant que chez nos voisins européens, la situation est très différente. 

Une réouverture en quatre semaines

Quand on voit les images des terrasses des pubs, de nouveau ouvertes, au Royaume-Uni. Quand on apprend que la Belgique va pouvoir rouvrir ses cafés et restaurants le 8 mai prochain, forcément, cela laisse Thierry Deraime rêveur. "Les beaux jours arrivent et la saison est plus qu'importante, elle permet la trésorerie de l'hiver."

Ce qui se dessine, en France, est une réouverture en trois temps. D'abord du 15 au 28 mai, seules les terrasses pourraient être ouvertes. Puis, du 29 mai au 11 juin, les clients pourraient manger à l'intérieur, mais avec des jauges restreintes. Un calendrier avec lequel Thierry Deraime n'est pas du tout d'accord. 

Les restaurateurs "prêts" à rouvrir

"Ce qu'on voudrait, c'est une réouverture des restaurants d'hôtels immédiate, réservée à leurs clients. Et à partir du 15 mai, une réouverture des terrasses dans leur totalité", insiste le président de l'UMIH 45.

Un établissement qui a une toute petite terrasse, s'il ne peut l'utiliser qu'à 50%, il n'a aucun intérêt à la rouvrir.

Il aimerait ainsi que le protocole, appliqué dès la mi-mai, se fasse en deux semaines au lieu de quatre. Il assure que les gestes barrière et mesures sanitaires seraient parfaitement respectés.