Replay du mardi 27 avril 2021

Bénédicte Baranger, présidente de l'association Orléans Jeanne d'Arc : "il faut rester positif"

- Mis à jour le

Les Fêtes Jeanne d'Arc sont de nouveau victimes de l'épidémie de Covid 19 à Orléans. Annulées l'an dernier, en plein confinement, elles sont cette fois réduites à un simple hommage à la pucelle d'Orléans. Seules les cérémonies symboliques ont lieu pour éviter les rassemblements populaires.

Bénédicte Baranger, la présidente de l'association Orléans Jeanne d'Arc
Bénédicte Baranger, la présidente de l'association Orléans Jeanne d'Arc © Radio France - Anne Oger

Bénédicte Baranger, la présidente de l'association Orléans Jeanne d'Arc, est de genre à ne pas se laisser décourager. Heureusement... Car les Fêtes Jeanne d'Arc sont de nouveau largement victimes de l'épidémie de Covid 19 cette année. Elles ne sont pas annulées, contrairement à l'an dernier, car elles se déroulaient en plein confinement. Mais elles sont réduites à la portion congrue. En fait tous les événements populaires sont annulés, seules les cérémonies symboliques, qui peuvent se tenir en petit comité sont maintenues. "C'est dur, pour nous et pour les orléanais" reconnaît Bénédicte Baranger, "mais il ne faut pas se sentir ni victimes ni plus malheureux que les autres, toutes les manifestations sont annulées, nous elles sont transformées. On a de la chance, il y aura quelque chose !"

La cérémonie de remise de l'épée entre les deux Jeanne d'Arc aura lieu ce jeudi 29 avril à la cathédrale d'Orléans, à huis-clos. Même chose pour la remise de l'étendard à l'évêque d'Orléans par le maire de la ville. Il n'y aura pas de défilé civil ni militaire, pas de discours de l'invité d'honneur, pas de son et lumières sur la cathédrale. "Il est évident que le contact avec les orléanais, toutes les rencontres que l'on fait, ça nous manque, mais c'est quand même réconfortant de savoir que tout ce que l'on fait sera rendu aux gens à travers un film".

En fait tous les événements qui rassemblent la foule habituellement sont annulés. A la place, un film réalisé par France 3 Centre Val de Loire sur les événements maintenus, sera diffusé le 8 mai à 15h15. "C'est la meilleure solution qu'on ait trouvé. C'est vraiment un film plus qu'un reportage : tourner les fêtes de 2021 pour les donner aux orléanais lors de sa diffusion"

La ville d'Orléans et l'association Orléans Jeanne d'Arc avaient envisagé une autre configuration, des Fêtes avec une dimension réduite, mais ça n'est pas possible puisque les rassemblements sont interdits. C'est aussi ce qu'avait proposé l'ancien maire d'Orléans, Olivier Carré, au moment de l'annulation de 2020 : organiser les fêtes en septembre, avec un vrai défilé. 

Projet abandonné par la nouvelle majorité de Serge Grouard : "moi je ne me mets pas dans l'opposition entre ce qu'avait choisi un maire ou un autre. Ce que je vois, c'est l'hommage à Jeanne d'Arc. On ne fait que ce qui est possible de faire. Et faire quelque chose à une date décalée, on se rend compte que les orléanais sont attachés aux dates. Faire les fêtes de Jeanne d'Arc en septembre, ça n'avait pas de sens, c'est comme fêter Noël en juillet".