Replay du mercredi 14 octobre 2020

Lucie Cornéat, infirmière et représentante Sud au CHR d'Orléans

- Mis à jour le

Le personnel soignant de l'hôpital d'Orléans est-il prêt à affronter la deuxième vague d'épidémie de Covid 19, alors qu'il est à peine remis de la première vague ? L'hôpital peine à recruter des infirmières, surtout, et particulièrement en réanimation. Rien d'étonnant selon le syndicat Sud.

Lucie Cornéat, infirmière et représentante du personnel, déléguée Sud à l'hôpital d'Orléans
Lucie Cornéat, infirmière et représentante du personnel, déléguée Sud à l'hôpital d'Orléans © Radio France - Anne Oger

La deuxième vague a pris de l'ampleur dans les hôpitaux, particulièrement à Paris. Dans le Loiret, elle monte : neuf personnes sont actuellement en réanimation à l'hôpital d'Orléans, il reste quatre lits disponibles. Après, il faudra ouvrir des lits supplémentaires. 

Mais pour ouvrir des lits, il faut des soignants, et notamment des infirmiers et infirmières, que la direction peine à recruter, assure Lucie Cornéat : "on ne pourra pas tenir de nouveau sur l'amour de notre métier". Elle est infirmière en pneumologie, un service où le personnel a déjà dû se réorganiser. "Et il commence à y avoir un appel aux renforts de l'extérieur et depuis d'autres services de l'hôpital"

Mots clés: