Replay du jeudi 17 septembre 2020

Marc Gaudet, le président du conseil départemental du Loiret

- Mis à jour le

Marc Gaudet confirme l'entrée en vigueur dans quelques semaines, d'une limitation de vitesse à 70 km/h sur la tangentielle, dans sa partie urbaine, entre la sortie Orléans Centre et Saint Jean de la Ruelle. Ce sera fait en novembre, en même temps que le retour à 90 km/h sur 10% des routes du Loiret.

Marc Gaudet, le président du conseil départemental du Loiret
Marc Gaudet, le président du conseil départemental du Loiret © Radio France - Anne Oger

Marc Gaudet, le président du conseil départemental du Loiret, confirme sur France Bleu Orléans son intention de prendre un arrêté instaurant une limitation de la vitesse autorisée à 70 km/heure sur la tangentielle, dans sa partie urbaine : "J'entends dire que c'est une voie rapide et on doit y rouler vite. Mais entre le lieu-dit Fosse Bénatte (la sortie Orléans Centre) et Saint Jean de la Ruelle, on avait un tronçon à 70 km/h, puis retour à 90, puis on repassait à 70. Il y avait une incohérence, que l'on corrige. Et puis cela répond à une demande très forte des élus et des riverains à Saint Jean de la Ruelle, Fleury les Aubrais". L'entrée en vigueur de la mesure est prévue en novembre.  

Le retour aux 90 km/heure sur 10% du réseau routier loirétain, le réseau structurant, c'est un bon compromis

C'est à cette date, aussi, qu'une petite partie des routes du Loiret repassera à 90 km/heure, malgré un avis défavorable rendu en juillet dernier par la commission départementale de sécurité routière. 10% du réseau routier départemental, soit 363 kilomètres, sur lesquels les loirétains pourront de nouveau rouler à 90 km/heure au lieu de 80. 

"C'est un bon compromis que nous avons trouvé, 10% du réseau, c'est le réseau structurant qui repasse à 90. Il semblait évident qu'on ne toucherait à la dentelle, les petites routes de campagne, c'est une bonne décision. J'ai des collègues en Corrèze, dans le Cantal, qui ont tout repassé à 90, mais en fait sur leur réseau, ce sont des petites routes, on y roule rarement à 90. _Moi j'ai pris l'engagement de faire un bilan dans un an_, et on évoluera si besoin"

Sur le pont sur la Loire à Mardié, on attend encore le retour des entreprises pour connaître le coût définitif

Interrogé aussi sur son projet de pont sur la Loire à Mardié dans le cadre de la déviation de Jargeau, censé réguler les flux routiers à l'est d'Orléans à l'est du Loiret, Marc Gaudet a expliqué que les sondages en cours sur la Loire, à l'endroit où seront implantées les piles du pont, sont destinés à "déterminer à quelle profondeur on devra aller pour poser les piles, ce qui permettra ensuite à l'entreprise titulaire du marché de s'adapter. On ne va pas déverser des tonnes de béton pour combler le sous-sols (les karstes, caractéristiques du sous-sol ligérien), comme on l'a fait à l'époque pour construire le pont de l'Europe à Orléans"

Ces sondages et ces caractéristiques du chantier, sur lesquels les experts en géologie du BRGM, le Bureau de Recherches Géologiques et Minières d'Orléans, avaient alerté le conseil départemental, vont-ils entraîner un surcoût pour la construction de ce pont ? "Nous n'avons pas encore les chiffres définitifs, les entreprises sont en train de monter leurs dossiers de candidatures avant l'attribution du marché. On sera fixé aux alentours de la fin de l'année". 

Sur le recours des opposants au projet, rejeté par le tribunal administratif d'Orléans, mais faisant toujours l'objet d'un appel à la cour administrative de Nantes : "nous ne passerons jamais en force, nous attendons les décisions de justice, elles nous ont toujours été favorables"

Le déploiement de la fibre pour le haut débit partout dans le Loiret ce sera d'ici 2023

Marc Gaudet répond aussi sur la question du déploiement du haut débit internet via l'installation de la fibre, dans le Loiret. Il reconnaît que le confinement a fait prendre du retard à ce gigantesque chantier : "nous sommes en délégation de service public avec SFR sur le déploiement de la fibre. L'objectif c'est que tous les foyers aient accès au haut débit d'ici 2023, maintenant".