Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Orléans

Du lundi au vendredi à 7h50

Maud Pelletier est conseillère pénitentiaire d'insertion et de probation au SPIP de la maison darrêt de Saran
Maud Pelletier est conseillère pénitentiaire d'insertion et de probation au SPIP de la maison darrêt de Saran © Maxppp - Thomas Padilla

Maud PELLETIER, Conseillère Pénitentiaire d'Insertion et de Probation

Diffusion du jeudi 19 avril 2018 Durée : 6min

Le service pénitentiaire d'insertion et de probation cherche des bénévoles pour mener une expérience à grande échelle. C'est la justice restaurative : un système qui existe déjà au Québec et que l'on va tester à Orléans. Il s'agit de lutter contre la récidive.

La justice mène une expérience inédite à Orléans, une expérience de justice restaurative. C'est un système qui existe déjà au Québec et que l'on est en train de mettre en place à Orléans. Ce mercredi soir, il s'agit de la première étape après la signature d'une convention entre la justice et la maison d'arrêt d’Orléans-Saran. Le SPIP, le service péntientiare d'insertion et de probation cherche maintenant des bénévoles pour accompagner d'anciens délinquants sexuels à leur sortie de prison. L'objectif, "c'est d'éviter la récidive," explique Maud Pelletier, "car ces auteurs d'actes délictueux sont particulièrement isolés quand ils sortent de prison."

Avec la justice restaurative, on change carrément le point de vue sur l'idée même de culpabilité : "on ne cherche pas à expliquer l'acte, à définir les culpabilités. Elle met l'accent sur les conséquences. Mais c'est surtout de l'accompagnement, du conseil."  

Ce mercredi soir à 18 heures : réunion au Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation, "8 rue de la chèvre qui danse," à Orléans.