Société

L'invité de France Bleu Orléans

Du lundi au vendredi à 7h47

Olivier Carré invité de Petit dej et grandes questions sur France Bleu Orléans
Olivier Carré invité de Petit dej et grandes questions sur France Bleu Orléans © Radio France - Antoine Denéchère

Le maire d'Orléans Olivier Carré répond aux questions des auditeurs de France Bleu Orléans sur ses dépenses

Diffusion du jeudi 27 juin 2019 Durée : 8min

Deux semaines après l'article du Canard Enchaîné sur ses dépenses et notamment ses nuitées d'hôtel à Paris, Olivier Carré répond aux questions des auditeurs de France Bleu Orléans. Sur ces questions, sur la démission de Nathalie Kerrien son adjointe à la Culture, et sur d'autres sujets

"Il faut écouter, mais ne pas trop en faire..." Voilà résumée, dans la bouche d'Olivier Carré, le maire d'Orléans, sa façon de voir les choses, après la polémique sur ses dépenses, pointées pour la première fois dans un article du Canard Enchaîné, il y a deux semaines. Des voyages à l'étranger, et des nuitées dans de coûteux hôtels parisiens, qui ont secoué la majorité municipale. 

La démission de l'adjointe à la culture : "une décision personnelle" 

Olivier Carré avait répondu le jour même à ces informations, lors d'une conférence de presse, et son service de presse avait mis en ligne toutes les factures liées aux frais de représentation du maire d'Orléans. Mais cette affaire a eu des répercussions au sein de l'équipe municipale. Après Serge Grouard, c'est Nathalie Kerrien, son adjointe à la Culture, qui a jeté l'éponge et démissionné, ce mercredi 26 juin, dénonçant un "malaise, un climat de suspicion à la recherche de la taupe qui a donné les infos au canard". Olivier Carré commente : "C'est une décision personnelle qui la regarde"

Nous allons mettre en place un système de plafonnement des dépenses du maire" - Olivier Carré

Sur le fond, la question des dépenses du maire d'Orléans, dont le montant s'élève à environ 19 000 euros en nuitées d'hôtel et 40 000 euros en frais de voyage depuis juin 2017, Olivier Carré s'explique : "ces dépenses, dont le montant n'est certes pas négligeable, ne représentent qu'un faible pourcentage de celles du cabinet du maire. Mais sans doute faut-il changer les règles, avec un système de plafonnement comme cela existe dans certaines entreprises. Il y a un prix fixé, si vous dépassez c'est vous qui payez"

Olivier Carré, rendez l'argent !" Fabien, un auditeur

A la question d'un auditeur, Fabien, qui demande au maire de "rendre l'argent", Olivier Carré répond, un peu agacé : "pour le rendre, cet argent, encore aurait-il fallu que je le prenne. Je n'ai pas bénéficié d'avantages en nature, il n'y a rien d'illégal. Vous êtes tombé dans le piège de ceux qui ont cherché à me salir ! On parle ici d'un peu plus de 21 000 euros en 2018, cela a été le maximum, chacun peut se faire sa propre interprétation, on a tout mis en ligne"

Toujours candidat pour mener une liste aux municipales de 2020

Toutes ces questions sur ses dépenses ne remettent pas en cause la volonté d'Olivier Carré de mener une liste en vue des élections municipales de 2020. "Ca n'est pas remis en cause par ma majorité, il y a eu une réunion, on ne m'a pas dit que ça n'était pas le moment de solliciter le soutien de mon équipe. Je suis candidat, ça n'est pas parce que vous êtes attaqué sur un plan personnel, que vous devez battre en retraite" dit Olivier Carré. Quant à savoir si cela compromet le soutien tacite de la majorité présidentielle, le maire d'Orléans affirme que ça n'est pas le cas.