L'invité de France Bleu Orléans

Du lundi au vendredi à 7h47

Olivier Geffroy, président du parti Les Républicains dans le Loiret
Olivier Geffroy, président du parti Les Républicains dans le Loiret © Radio France - Anne Oger

Olivier Geffroy, adjoint au maire d'Orléans, président de LR dans le Loiret

Diffusion du lundi 30 septembre 2019 Durée : 8min

Olivier Geffroy est adjoint au maire d'Orléans en charge de la sécurité, mais aussi président du parti Les Républicains dans le Loiret. A ce titre il rend hommage à Jacques Chirac, l'ancien Président de la République, décédé jeudi à l'âge de 86 ans.

Le président du parti Les Républicains que je suis est particulièrement triste"

"Je suis particulièrement triste, à l'unisson des français. J'ai été frappé par ce grand nombre de français venus lui rendre hommage, et par la densité de lien dont ils témoignent avec lui. Jacques Chirac c'était l'élite française, et en même temps il avait les pieds en Corrèze, dans sa campagne, et il en tirait une certaine sagesse politique" confie Olivier Geffroy, qui a adhéré en 1999 au RPR, le parti fondé par l'ancien Président de la République.

Sur la liste d'Olivier Carré si sa sensibilité politique est respectée

Olivier Geffroy est également venu répondre aux questions sur l'éclatement de la majorité municipale, après les révélations sur les dépenses parisiennes du maire Olivier Carré. 

D'abord, sur l'enquête préliminaire ouverte par le procureur de la République d'Orléans sur ces dépenses : "c'est grâce à une courageuse lettre anonyme que la justice est saisie, je souhaite que cela aille vite et qu'on passe à autre chose. Je n'ai pas de doutes sur le fait qu'Olivier Carré nous rassurera complètement sur tout cela dès qu'il pourra le faire"

Olivier Geffroy n'a pas rejoint le groupe dissident créé le lundi 23 septembre par une quinzaine d'élus de la majorité issue des élections municipales de 2014. "Je ne comprends pas très bien ce qu'ils veulent, les orléanais ne le comprennent pas, et je pense qu'ils le jugeront sévèrement le moment venu".

Le patron du parti Les Républicains dans le Loiret va-t-il rejoindre une liste emmenée par Olivier Carré, un maire investi par la République en Marche ? "Pour moi les investitures à Paris ça ne fait pas gagner des élections municipales. Si la sensibilité politique que je représente est respectée dans une liste, ça ne serait pas gênant"