Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Orléans

Du lundi au vendredi à 7h50

Paul Laville signera cet après-midi pour l'Etat le transfert de l'accueil du public de l'Arboretum des Barres à la communauté de communes
Paul Laville signera cet après-midi pour l'Etat le transfert de l'accueil du public de l'Arboretum des Barres à la communauté de communes - Préfecture du Loiret

Paul Laville, sous-préfet de Montargis : "L'horizon de l'Arboretum des Barres est dégagé pour 2 ans"

Diffusion du jeudi 11 avril 2019 Durée : 6min

Pour Paul Laville, le sous-préfet de Montargis, le résultat est là : l'Arboretum des Barres ne fermera pas au public. L'ONF, qui ne voulait plus assurer les visites, transfère la gestion à la communauté de communes Canaux et Forêts pour une solution transitoire, avec des objectifs revus à la baisse.

C'est un jour important pour l'Arboretum des Barres, à Nogent-sur-Vernisson : cet après-midi sera signé le transfert officiel de la gestion de l'accueil du public - la mission, jusque là assurée par l'ONF, l'Office national des forêts, sera désormais assurée par la communauté de communes Canaux et Forêts en Gâtinais, basée à Lorris. L'ONF ne voulait plus s'occuper des visites parce qu'elles n'étaient pas rentables. Une solution a donc été trouvée pour éviter la fermeture du site au public, mais avec des ambitions clairement revues à la baisse : 25 jours d'ouverture entre avril et octobre, 6 fois moins que l'an passé...

Une étude menée en parallèle sur le long terme

"Nous souhaitions que cet accueil au public perdure, et qu'il n'y ait pas d'interruption, souligne Paul Laville, le sous-préfet de Montargis qui a largement œuvré pour qu'un accord soit trouvé entre l'Etat et les collectivités locales, il était ce matin l'invité de France Bleu Orléans. L'enjeu est à la fois touristique, patrimonial et économique - et on peut y ajouter la mission d'éducation à l'environnement. Certes, cela va se poursuivre de manière réduite, mais en parallèle est lancée une étude par la Région et par l'Etat pour une réflexion beaucoup plus globale sur le devenir du site."

L'ONF assure l'entretien des collections au moins jusque fin 2020

L'Etat lui-même apporte 50 000 euros au titre du fonds national d'aménagement et de développement du territoire, "et il n'y a pas de raison pour que cette participation ne soit pas reconduite en 2020", estime Paul Laville. D'autant que l'ONF continuera de s'occuper de l'entretien des collections de l'Arboretum, au moins jusque fin 2020 dans le cadre d'une mission d'intérêt général qui lui a été confiée par le ministère de l'Agriculture. Que se passera-t-il après ? "Je dirais qu'il y a pour l'Arboretum un horizon dégagé jusqu'à 2020, il y aura des discussions à mener pour l'avenir", conclut Paul Laville.