Replay du mercredi 28 avril 2021

Régionales en Centre-Val de Loire : Arnaud Jean, candidat sur la liste écologiste et FI "Un nouveau souffle"

- Mis à jour le

Arnaud Jean est adjoint au maire d'Ingré, militant Europe Ecologie, et candidat sur la liste du vice-président écologiste de la région Charles Fournier aux élections régionales de juin prochain.Il est numéro 2 sur la liste du Loiret, conduite par la militante de la France Insoumise Karin Fisher.

Arnaud Jean, numéro 2 sur la liste loirétaine de l'écologiste Charles Fournier "un nouveau souffle"
Arnaud Jean, numéro 2 sur la liste loirétaine de l'écologiste Charles Fournier "un nouveau souffle" © Radio France - Anne Oger

Charles Fournier, actuel vice-président écologiste de la région Centre Val de Loire, aux côtés du socialiste François Bonneau, mènera sa propre liste aux élections régionales des 20 et 27 juin prochains. Il n'y a pas d'union de la gauche en Centre Val de Loire pour le premier tour de ces élections. Ainsi Europe Ecologie s'est allié notamment à la France Insoumise et au parti Générations, alors que le Parti Socialiste a trouvé un accord avec les communistes. 

L'élu Europe Ecologie Charles Fournier a dévoilé ce mardi 27 avril les 89 candidats de sa liste surnommée "un nouveau souffle". On y trouve ainsi la militante de la France Insoumise Karin Fisher, comme tête de liste dans le Loiret. Suivie d'Arnaud Jean, encarté lui à Europe Ecologie, et adjoint au maire d'Ingré en charge de la Transition Ecologique. "Ce qui nous rapproche avec FI, ainsi que les citoyens qui nous ont rejoint, et les huit autres partis politiques présents sur la liste, c'est le défi de l'urgence climatique" assure Arnaud Jean. "Et les conséquences très immédiates de la crise sanitaire, qui va renforcer les inégalités du point de vue social"

S'il n'y a pas d'union de la gauche au premier tour, la fusion des deux listes au second tour ne laisse aucun doute, si elles parviennent à recueillir le nombre de voix suffisant pour le permettre. "Il est temps d'affirmer les priorités de chacune et de chacun au premier tour" explique Arnaud Jean. "Très clairement nous ne partageons pas les mêmes priorités avec les socialistes et les communistes, cela s'est vu au cours du mandat qui se termine. Beaucoup de choses portées par les écologistes ont abouti, lors des précédents mandats, mais on s'est aperçu que certaines questions n'étaient pas des priorités, il a pu y avoir des tensions, sur la participation citoyenne, sur le climat"