Replay du mercredi 2 décembre 2020

Richard Ramos, député Modem du Loiret : "la loi sécurité globale est une mauvaise loi"

- Mis à jour le

Le député Modem a voté contre la loi sécurité globale à l'Assemblée nationale, "une mauvaise loi" selon lui, mais il n'accable pas pour autant le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Par ailleurs, Richard Ramos a la dent très dure contre le tandem Chaillou/Grouard à la tête d'Orléans Métropole.

Richard Ramos, député du Loiret
Richard Ramos, député du Loiret © Radio France - Antoine Denéchère

Richard Ramos a beau être député de la majorité présidentielle : il a voté contre la loi sécurité globale, adoptée en première lecture la semaine dernière à l'Assemblée nationale, une loi contestée notamment en raison de son article 24 sur la diffusion d'images de policiers en intervention.

C'est une mauvaise loi"

"C'est une mauvaise loi, donc j'ai voté contre", estimant que Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur qui défend cette proposition de loi, "s'est trompé" : "il a voulu être plus sarkozyste que Sarkozy sur ce coup-là", estime Richard Ramos qui pour autant n'accable pas M. Darmanin, un ministre "qui a toujours répondu à mes sollicitations quand j'ai eu besoin de lui pour le Loiret".

Sur le plan local, le député Modem s'est dit "intéressé" par les élections régionales en 2021 et espère que le ministre des Relations avec le Parlement, le loir-et-chérien Marc Fesneau sera candidat dans ce scrutin : "s'il  y va, j'irai avec lui, c'est un modéré".

"Honte à Christophe Chaillou !"

Enfin, Richard Ramos a eu la dent très dure contre "ces socialistes et écologistes alliés à la droite à la tête d'Orléans Métropole" : "honte à M. Chaillou [président PS de la Métropole] d'avoir puni et mis au fond de la classe le maire de Bou !", en référence à ce qui s'est passé jeudi dernier en conseil métropolitain à Orléans (le maire de Bou Bruno Coeur, désormais vice-président de la Métropole en charge des relations avec... la commune de Bou, ayant dénoncé "une punition" contre lui)