Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Orléans

Du lundi au vendredi à 7h50

Saïd Balah, président de l'association 2 ID Harkis dans le Loiret
Saïd Balah, président de l'association 2 ID Harkis dans le Loiret © Radio France - Eric Normand

Saïd Balah, président de l'association 2 ID Harkis dans le Loiret

Diffusion du mardi 25 septembre 2018 Durée : 5min

C'est la journée nationale d'hommages aux harkis. Ce sont ces soldats musulmans qui ont combattu aux côtés de l'armée française pendant la guerre d'Algérie. Aujourd'hui, le gouvernement doit annoncer plusieurs mesures qu'il présente comme significatives.

C'est la journée nationale d'hommages aux harkis. Ce sont ces soldats musulmans qui ont combattu aux côtés de l'armée française pendant la guerre d'Algérie. Aujourd'hui, le gouvernement doit annoncer plusieurs mesures significatives en faveur des Harkis et de leurs enfants, en matière de reconnaissance et de solidarité. Toutes les associations se retrouvent sur la demande d’une loi de reconnaissance de leur drame. Pour en parler, Saïd Balah, président de l'association 2 ID Harkis dans le Loiret était l'invité de France Bleu Orléans.

Ce plan, j'ai bien peur que ce soit encore des mesurettes, je n'y crois pas vraiment - Saïd Balah, président de l'association 2 ID Harkis dans le Loiret

Qu'attend-il de ces mesures ?  Ne s'agit-il pas d'énièmes annonces ? Déjà François Hollande avait reconnu les responsabilités des gouvernements français depuis 1962. "Mais c'était juste dans les paroles, ce n'était pas inscrit dans la loi, Sarkozy aussi l'avait dit" explique Saïd Balah. "On veut des réparations." Saïd Balahpréside aussi la commission départementale de consultation mise en place en 2015 par le préfet, "ça n'a servi à rien, on ne s'est réuni que deux fois." 

Pour résumé, il souhaite : une vraie reconnaissance, des réparations financières et que la voie judiciaire se saisisse du problème, les réparations se feraient en fonction du préjudice de chacun, au cas par cas.