Replay du mardi 16 juin 2020

L'ancien maire d'Orléans, Serge Grouard, a t-il enfreint la loi en distribuant des masques ?

- Mis à jour le

Sylvain Tronchet, journaliste à la Cellule Investigation de Radio France, était ce matin l'invité de France Bleu Orléans. Il a enquêté, avec Christophe Dupuy, sur l'opération 'masques" montée pendant le confinement par Serge Grouard, l'ancien maire et candidat LR à Orléans.

Serge Grouard en campagne
Serge Grouard en campagne - @FBlesorléanaisaucoeur

La Cellule Investigation de Radio France, avec l'aide de France Bleu Orléans, s'est penchée sur l'opération de distribution de masques orchestrée en mai par Serge Grouard, l'ancien maire d'Orléans et aujourd'hui candidat LR pour le 2ème tour des municipales. Lui et ses co-listiers ont multiplié les distributions de masques auprès de professionnels de santé: médecins, dentistes, infirmiers, pharmaciens. Ces masques ont été financés par des entreprises et achetés via l'Association des Maires du Loiret. 

On s'est posé la question de la régularité de cette opération 

" C'est un cas unique en France" explique Sylvain Tronchet, journaliste à la Cellule Investigation de Radio France, "un candidat qui se retrouve à la tête d'un stock de plusieurs dizaines de milliers de masques qu'il distribue entre les 2 tours d'une élection municipale. On s'est posé la question de la régularité de cette opération." Or, selon plusieurs spécialistes de la réglementation électorale, " du point de vue des règles du financement d'une campagne électorale, il y a un vrai doute sur la régularité de cette opération". 

Opération de campagne ou pas ? 

Joint par les auteurs de l'enquête, le candidat LR Serge Grouard se défend en arguant que la campagne municipale était à ce moment là suspendue en raison de la crise sanitaire.  "Cela peut s'entendre politiquement il y a eu un trou d'air dans cette campagne" analyse Sylvain Tronchet, "mais d'un point de vue réglementaire, la commission nationale des comptes de campagne a été très claire. Elle a même écrit aux candidats pour dire que la campagne n'était pas suspendue et elle a même rehaussé les plafonds de financement de campagne." Or, c'est bien le candidat Serge Grouard qui distribue les masques et qui communique dessus. Sur ce point là, des experts" pensent que oui et il y a même plusieurs éléments qui permettent de le dire".  Maintenant, ce sera à la commission nationale des comptes de campagne et du financement publique d'examiner la situation au moment où le candidat Grouard déposera ses comptes ( avant le 11 septembre). "Mais, si les masques sont une dépense de campagne, ils ne peuvent pas être donnés par une association" précise bien Sylvain Tronchet. 

Le rôle de l'Association des Maires du Loiret 

L'enquête publiée ce mardi s’intéresse également au rôle joué dans cette affaire par l'Association des Maires du Loiret ( qui a passé la commande des masques) et son président Frédéric Cuillerier. " Le rôle de l'AML est assez étonnant dans cette affaire" explique Sylvain TRonchet. " Frédéric Cuillerier a mené cette opération, tout seul, sans en informer aucun membre du comité directeur de l'AML et puis il y a aussi le financement par des entreprises qui pose un certain nombre de questions." 

Mots clés: