Replay du mardi 22 décembre 2020

Thierry Prazuck, chef du service maladies infectieuses à l'hôpital d'Orléans

- Mis à jour le

Thierry Prazuck craint une troisième vague de l'épidémie de Covid-19 en janvier. Et le chef du service maladies infectieuses du centre hospitalier régional d'Orléans insiste sur l'importance de la vaccination, qui débutera effectivement courant janvier dans le Loiret.

Thierry Prazuck, en mars 2020
Thierry Prazuck, en mars 2020 © Radio France - Anne Oger

Invité de France Bleu Orléans, le docteur Thierry Prazuck répond à nos questions sur le risque de troisième vague de l'épidémie de coronavirus après les fêtes de fin d'année, et constate qu'on "est encore dans la deuxième vague" qui ne "baisse pas aussi vite qu'on voudrait".

Le médecin infectiologue s'exprime aussi sur le vaccin Pfizer-BioNTech qui vient d'être validé par les autorités sanitaires européennes et va arriver en France. Il insiste sur l'importance de la vaccination (qui va débuter dans les Ehpad, auprès des résidents) et la difficulté logistique d'organiser la campagne de vaccination, notamment en raison des conditions de conservation du vaccin.

Le super-congélateur de 30 m² pour le conserver à -80 degrés sera livré "tout début janvier" à l'hôpital d'Orléans, indique le docteur Prazuck. Il répond aussi au sujet de la souche du virus, mutante, découverte en Grande-Bretagne : faut-il s'en inquiéter ?