Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Pays de Savoie

Du lundi au vendredi à 7h50

Jean Marc Ayrault à dévoilé sa réforme des retraites
Jean Marc Ayrault à dévoilé sa réforme des retraites © Fotolia

France Bleu Midi. Emission spéciale Retraites

A peine achevée la concertation avec les partenaires sociaux, Jean Marc Ayrault à dévoilé hier soir sa réforme des retraites. Une réforme qui met à contribution actifs, entreprises et retraités.

• Pas de hausse de la CSG Pour combler le déficit des régimes de retraite, le gouvernement a préféré une hausse progressive des cotisations vieillesse des actifs et des employeurs. +0,15 point dès 2014 puis +0,05 point les 3 années suivantes. En 2017, cela représentera pour un smicard un effort mensuel de 4 euros 50.• Allongement de la durée de cotisation au delà de 2020 La durée de cotisations requise pour une retraite à taux plein sera progressivement relevée, d'un trimestre tous les trois ans à partir de 2020. Elle atteindra 43 ans en 2035. La durée de cotisation est actuellement fixée à 41,5 ans pour la génération 1956.• Les pensions retraites Les retraités seront mis à contribution. Pas de gel ou de baisse des pensions mais la revalorisation de leurs retraites interviendra désormais plus tard dans l'année. Le 1er octobre au lieu du 1er avril.Les majorations de pension de 10% pour les retraités ayant élevé 3 enfants et plus étaient jusqu'à présent exonérées d'impôt. Elles y seront désormais soumises à partir de  2015.• Prise en compte de la pénibilité Un compte personnel de prévention de la pénibilité sera créé dès 2015 pour les salariés du secteur privé exposés à des conditions de travail réduisant l'espérance de vie. Les points accumulés sur le compte pourront être utilisés pour suivre des formations permettant de se réorienter vers un emploi moins pénible, financer un maintien de rémunération lors d'un passage à temps partiel en fin de carrière ou bénéficier de trimestres de retraite.• Mesures pour les femmes À compter du 1er janvier 2014, seront validés autant de trimestres que de périodes de 90 jours de congé maternité.Pour les petits temps partiels, qui touchent essentiellement les femmes, un trimestre pourra être validé avec 150 heures Smic de cotisations au lieu de 200.Une refonte de la majoration de 10% des pensions pour les parents de trois enfants ou plus sera entamée pour qu'elle bénéficie davantage aux femmes et qu'elle puisse intervenir dès le premier enfant.• Mesures pour les jeunes L'assiette de cotisation des apprentis sera réformée afin de leur permettre de valider à l'avenir un nombre de trimestres de retraite correspondant aux nombres de trimestres travaillés, quelle que soit leur rémunération. Ces cotisations seront prises en charge par la solidarité nationale.Un tarif préférentiel de rachat de trimestres d'études sera ouvert aux jeunes entrant dans la vie active, à condition qu'il intervienne dans un délai de cinq ou dix ans suivant la fin des études et dans la limite de quatre trimestres au maximum. • Mesures pour les carrières heurtées À compter du 1er janvier 2015, toutes les périodes de formation professionnelle seront assimilées à des périodes d'assurance, dans les mêmes conditions que les périodes de chômage indemnisé c'est-à-dire validation d'un trimestre pour chaque période de 50 jours de stage.Afin d'éviter que l'alternance entre chômage non indemnisé et emploi se traduise par de moindres validations de droits, les périodes de chômage non indemnisées seront validées continûment si l'assuré reste inscrit à Pôle emploi, même en cas de reprise d'emploi.Le projet de loi doit être présenté le 18 septembre en conseil des ministres.