Émissions Toutes les émissions

L'invité de France Bleu matin

Du lundi au samedi à 7h52

6min

Jean-Gérard Paumier, président du département de l'Indre-et-Loire

Par le lundi 19 septembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Infos
Infos © Radio France

Son interview en direct à retrouver ici en intégralité

C'est une campagne de communication sans ambiguïté. Toute la semaine, l'association des départements de France va dénoncer le désengagement de l'Etat qui met en danger les départements provoquant leur asphyxie financière.

Une campagne qui dérange Jean-Gérard Paumier. S'il critique la méthode, le président de l’Indre-et-Loire fait toutefois le même constat. "En deux ans, on a perdu 25 millions d'euros de dotations de l'Etat. Mais ce n'est pas fini. Puisque dans le même temps, entre le RSA, l'APA pour les personnes âgées et l'aide aux handicapés, ces dépenses ont augmenté de 14 millions mais n'ont été compensées par l'Etat que sur 4 millions. Si on fait le compte, cela fait un trou de 35 millions d'euros, ça fait beaucoup !"

On fait comme un ménage, on doit faire des choix. C'est fromage ou dessert"

"Il faut lisser les investissements sur plusieurs années". *Mais quelques priorités tout de même sur la feuille de route de Jean-Gérard Paumier. Comme le numérique.\  " *_Nous allons déployer le très haut débit sur l'ensemble des territoires de Touraine. Pour cela, nous avions prévu 5 millions d'euros par an pendant 5 ans. Nous allons passer à 7,5 millions par an."

Jean-Gérard Paumier est aussi ravi que Tours accueille à partir de mercredi le congrès national des sapeurs pompiers. Chaque année, le département finance le SDIS à hauteur de 29 millions d'euros. " C'est beaucoup d'argent mais c'est absolument nécessaire. Mais comme partout, les nouveaux investissements seront lissés dans le temps. Deux casernes sont concernées. Celle de Montlouis et celle de Tours centre. Pour cette caserne Chassagne, nous allons mutualiser nos moyens avec la mairie de Tours pour construire un nouveau bâtiment qui abriterait les pompiers et la police municipale. "

Quid de l'aéroport de Tours Val de Loire ? " Le département continuera à le financer. Comme l'agglo, comme la région."