Diminuer les allocations pour les plus riches? Fausse bonne idée, pour l'UDAF 84

Émission 

Frédéric Olive, le président de l'Union Départementale des Associations Familiales de Vaucluse, estime que baisser les allocations familiales pour les foyers les plus aisés, c'est toucher au principe de base du système français : l'universalité. Il vaut mieux jouer sur la fiscalité, dit-il.

Diminuer les allocations pour les plus riches? Fausse bonne idée, pour l'UDAF 84

Frédéric Olive réagit à la proposition du député socialiste Gérard Bapt. Ce dernier suggère de diviser par deux les allocations familiales des foyers qui touchent plus de 53.000 euros par an. Cela permettrait de combler une partie du déficit de la branche "famille" de la Sécurité Sociale (un déficit qui s'élève aujourd'hui à 2,2 milliards d'euros).

Cette mesure concernerait 6.700 familles en Vaucluse (17% des bénéficiaires de la CAF), précise l'attachée de direction de la Caisse d'Allocations Familiales de Vaucluse, Emmanuelle Wausler.

CAF SON

Rappel : aujourd'hui, ces allocations sont versées sans conditions de ressources. Elles s'élèvent à 127,05 euros pour deux enfants ; 289,82 pour trois enfants.

Partager sur :