Vicente et son père.

L'alerte enlèvement déclenchée pour retrouver Vicente, 5 ans et demi, enlevé à Clermont-Ferrand par son père

Émissions Toutes les émissions

L'invité de France Bleu Vaucluse matin

5min

Marie-Pierre Ghirardini, directrice de l'Hôtel d'Europe à Avignon

Par le lundi 26 septembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Marie-Pierre Ghirardini, la directrice de l'Hôtel d'Europe
Marie-Pierre Ghirardini, la directrice de l'Hôtel d'Europe © Radio France - Aurélie Lagain

L'Hôtel d'Europe, situé place Crillon dans l'intra-muros d'Avignon, est l'un des rares hôtels "cinq étoiles" du département (il y en huit, au total sur le Vaucluse).

Pour décrocher cette fameuse cinquième étoile, il faut répondre à des critères très précis. "Il y a au total 377 critères obligatoires, auxquels s'ajoutent 188 mesures pour un "petit plus", explique la directrice Marie-Pierre Ghirardini. Cela va de la cour bien arborée au personnel multilingue. Et cette étoile n'est pas définitive : elle doit être renouvelée tous les cinq ans environ."

Marie-Pierre Ghirardini, directrice de l'Hôtel d'Europe à Avignon

Le service doit, bien sûr, être à la hauteur des attentes... Alors, peut-on tout demander dans un cinq-étoile ? La réponse est nette : "oui, on peut tout demander, nous dit Marie-Pierre Ghirardini. A condition que ce ne soit pas illégal... Une omelette aux truffes à cinq heures du matin? Pas de problème... Le personnel est formé pour cela, y compris le personnel de nuit."

Le tourisme de luxe est une niche. "Il représente une petite partie du secteur touristique chez nous, souligne la directrice. Mais il a un vrai poids économique. Il permet d'attirer en Vaucluse une clientèle aisée (américaine à 40%), ainsi que des hommes d'affaires, qui peuvent avoir envie de s'implanter chez nous. Mais on parle peu du tourisme de luxe car il y a un culte de la discrétion. Les personnalités qui descendent à l'Hôtel d'Europe ont souvent envie d'être tranquilles."

L'un des plus anciens hôtels de France

L'Europe d'Europe est une "maison de voyageurs" depuis 1799. C'est Napoléon Bonaparte (alors Général Bonaparte) qui a insisté pour lui donner son nom. Depuis, de très grands noms ont défilé dans ses murs : Victor Hugo, Ernest Hemingway, Pablo Picasso, Salvador Dali, Charlie Chaplin, Gary Cooper, Orson Welles, Christian Dior...

De nombreux hommes politiques sont également venus à l'Hôtel d'Europe : Jacques Chirac, Lionel Jospin... et François Hollande. C'est d'ailleurs à l'Hôtel d'Europe que le chef de l'Etat a appris le terrible attentat de Nice, le 14 juillet dernier.

Après les récents attentats et les mouvements sociaux de ces derniers mois, le nombre de clients étrangers a chuté. " Nous sommes inscrits sur la liste des pays à éviter aux Etats-Unis, déplore Marie-Pierre Ghirardini. Il faut relancer la confiance. Surtout que le secteur recrute - on a même du mal à trouver du personnel. Il faut dire qu'on entre dans ce métier presque comme en religion, on se donne à 100%".