Toutes les émissions

Invité de France Bleu Vaucluse Matin

Du lundi au vendredi à 7h50

25 novembre, journée de lutte contre les violences faites aux femmes
25 novembre, journée de lutte contre les violences faites aux femmes © Maxppp - .

Claude Parmentier, administratrice de l'association Rheso

Diffusion du vendredi 25 novembre 2016 Durée : 7min

Vendredi 25 novembre, c'est la journée mondiale pour l'élimination des violences faites aux femmes. C'est une journée importante, pour l'association Rheso, basée à Carpentras, explique son administratrice, Claude Parmentier :

C'est l'occasion de parler de ce fléau dans les médias et de - peut-être libérer la parole. Il faut que les femmes comprennent qu'elles sont victimes. La honte doit changer de camp.

On estime qu'il y a en France 220.000 femmes victimes de violences. L'an dernier, 122 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint - cela représente un décès tous les trois jours. Et il y a un viol toutes les sept minutes.

Mais les violences faites aux femmes peuvent prendre des formes très variées. Ce ne sont pas forcément des atteintes physiques, poursuit Claude Parmentier :

La violence commence par le sentiment de domination. Cela peut se traduire par du mépris, de la surveillance, de l'isolement, des humiliations, ou des coups. C'est pour cela que la prévention est très importante. Elle passe par la sensibilisation des jeunes femmes et des jeunes hommes.

L'association Rheso accueille 400 femmes par an. Les bénévoles et les professionnels les écoutent, les orientent, en respectant le rythme de la victime. Pas question d'agir à sa place, ou de lui reprocher de ne pas agir.

Le gouvernement a présenté mercredi un nouveau plan de lutte contre les violences faites aux femmes. Ce plan prévoit 350 places d'hébergement supplémentaires, une meilleure formation des professionnels, et une meilleure protection des enfants témoins de violences. Tout cela va dans le bon sens, estime Claude Parmentier.

Pour contacter l'association Rheso, un numéro : le 04 90 60 36 84 ou le numéro d'urgence 3919.