Toutes les émissions

Invité de France Bleu Vaucluse Matin

Du lundi au vendredi à 7h50

Le maire Christian Mounier s'inquiète de la disparition du dernier DAB de Cheval Blanc
Le maire Christian Mounier s'inquiète de la disparition du dernier DAB de Cheval Blanc © Radio France - Charlotte Lalanne

Les distributeurs de billets sont en voie de disparition dans les villages

Diffusion du lundi 9 janvier 2017 Durée : 5min

Après Violès, c'est Cheval Blanc qui voit disparaître son dernier distributeur de billets. Pas assez rentables, trop exposés, difficiles à sécuriser : les "DAB" sont progressivement démantelés par les banques.

"Mais cela pose d'évidents problèmes pour les habitants et les commerçants", estime le maire de Cheval Blanc, Christian Mounier. Il en appelle aux parlementaires pour pallier ce problème.

Changer la législation

L'élu vient d'écrire au sénateur Les républicains Alain Duffaut pour l'inciter à changer la législation et permettre aux commerçants de remplacer les DAB :

"Les commerçants pourraient distribuer eux-même de l'argent liquide aux titulaires de comptes bancaires. Cela se fait déjà avec le Crédit Agricole, qui conventionne des commerçants... Pourquoi ne pas étendre ce système?" (Christian Mounier)

Christian Mounier - Radio France
Christian Mounier © Radio France - Charlotte Lalanne

En attendant, ça râle dans les rues de Cheval Blanc. "Il nous faut des services de proximité et la banque en fait partie, assure une habitante rencontrée en centre-ville. C'est indispensable."

Gilbert a 83 ans et il s'inquiète de la disparition du dernier distributeur :

Moi je ne conduis plus. Ma femme m'emmène sur Cavaillon pour aller chercher de l'argent liquide. Mais quand elle ne conduira plus non plus, comment ferons-nous ?

Le manque de distributeur pénalise les habitants

Les commerçants aussi sont pénalisés. Ils voient fuir les clients, faute de monnaie. Sylvia tient la boulangerie "Le Fournil" au centre du village, elle voit sa clientèle diminuer. "Les gens vont à Cavaillon pour aller tirer de l'argent. Ils passent devant une boulangerie... et achètent leur pain là-bas, dit-elle. Impossible de lutter".

Comment acheter une baguette si on n'a pas de monnaie ?

La disparition des DAB pénalise les habitants... mais aussi les commerçants - Radio France
La disparition des DAB pénalise les habitants... mais aussi les commerçants © Radio France - Charlotte Lalanne

Pour pallier le manque de liquide, c'est le système D chez les commerçants de Cheval Blanc.

On ressort les vieilles ardoises

Certains ont ressorti leurs ardoises, ils notent les petites dépenses des clients au fur et à mesure et leur font payer la note (par carte bancaire) quand la facture atteint les 10 euros. D'autres ont choisi d'autoriser les cartes pour des toutes petites sommes, c'est le cas de la pharmacienne, Christelle, qui autorise les cartes à partir de deux euros.

A la pharmacie comme ailleurs, on s'adapte...

La disparition progressive des distributeurs risque de se poursuivre... Il faut dire que les Français payent de plus en plus leurs achats par carte bancaire. Aujourd'hui, 43% des emplettes sont réglées par carte (contre 15% il y dix ans).

Aujourd'hui, les Français retirent en moyenne 35 euros par semaine en argent liquide.